National
16:21 15 juin 2020 | mise à jour le: 15 juin 2020 à 18:55 temps de lecture: 4 minutes

Sans les CHSLD, le Québec aurait gagné «sur toute la ligne», dit Legault

Sans les CHSLD, le Québec aurait gagné «sur toute la ligne», dit Legault
Photo: Josie Desmarais/MétroLe premier ministre François Legault était à Montréal lundi.

Alors que le Québec en est à ses trois mois de lutte contre le coronavirus du Québec, le premier ministre François Legault a jugé lundi que la crise dans les CHSLD était «une défaite» collective. Il a toutefois vanté le contrôle de la transmission communautaire qui a sauvé «des dizaines de milliers de vie» au Québec.

«Un décès, c’est un décès de trop. Mais quand on regarde les ratios, quand on se compare, on voit que s’il n’y avait pas eu cette situation catastrophique dans les CHSLD, ça aurait été une victoire sur toute la ligne», a déclaré le chef de la CAQ, lors d’une mêlée de presse tenue à Montréal.

Jusqu’ici, la province recense plus de 4700 décès dans les CHSLD, les résidences de personnes âgées (RPA) et les ressources intermédiaires ou privées. Cela signifie qu’à peine 500 personnes sont décédées à l’extérieur de ces établissements. «C’est vrai qu’on a beaucoup de personnes qui vivent en résidences. On en a 218 000. Mais il reste que quand même, c’est inacceptable ce qui est arrivé», ajoute M. Legault.

«Je ne veux pas faire tout le bilan aujourd’hui. Mais il y aura éventuellement des enquêtes.» -François Legault, premier ministre du Québec, sur la situation dans les CHSLD

La formation commence dans les CHSLD

Une première cohorte de 9800 personnes commencera cette semaine la nouvelle formation du gouvernement pour devenir préposé aux bénéficiaires, qui est rémunérée à 21$/heure. «On a le devoir ce corriger ce qu’on peut corriger. Et le principal problème reste le manque de personnel», insiste le chef du gouvernement.

Pour ce qui est des 2000 autres employés que le réseau ne «devait pas perdre cet été», Québec affirme avoir convenu de reporter la formation à l’automne prochain. Cela porte le total à 11 800, soit légèrement plus que la cible initiale de 10 000 des autorités. «Si on en a plus que 10 000, tant mieux. Ce n’est pas impossible qu’un certain nombre d’entre eux échouent, ou sentent que ce n’est pas leur place», illustre M. Legault.

Environ 1700 personnes qui n’ont pas été retenues ont par ailleurs «accepté», selon Québec, de transférer leur CV dans des résidences privées. Le programme de formation du gouvernement Legault a attiré plus de 80 000 candidatures. Les emplois qui seront offerts à l’issue de celui-ci seront rémunérés à 26$/heure.

Un PL61 encore présent

François Legault s’est de nouveau servi de sa conférence de presse quotidienne, lundi, pour traiter de la question du projet de loi 61, malgré plusieurs critiques de l’opposition à cet égard.

«Tout le monde est d’accord au Québec pour dire qu’il faut respecter l’environnement. Mais est-ce que c’est normal que ça prenne des années avant de compléter des évaluations environnementales? Je pense que non», martèle-t-il, réitérant que les projets d’écoles, d’hôpitaux, de routes et de transport collectif sont ainsi retardés «de plusieurs années».

Sa sortie fait bondir plusieurs élus, dont la députée solidaire de Mercier, Ruba Ghazal, qui rappelle que la CAQ a autorisé un gel d’embauche au ministère des Transports du Québec (MTQ). «On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre. Si la CAQ veut accélérer les projets, il faudra qu’elle accepte d’embaucher plus. On a vu ce que le manque de personnel dans les CHSLD a fait. On a besoin d’une fonction publique forte et en nombre suffisant», dit-elle.

Le co-porte parole du parti, Gabriel Nadeau-Dubois, abonde dans le même sens. «Cette conférence de presse sert à informer la population sur la progression de la pandémie, pas à marquer des points politiques», avance-t-il.

Articles similaires