National
16:19 10 août 2020 | mise à jour le: 10 août 2020 à 16:38 temps de lecture: 3 minutes

Coronavirus: les usagers du transport en commun préoccupés selon une étude

Coronavirus: les usagers du transport en commun préoccupés selon une étude
Photo: Josie Desmarais/MétroDes personnes portant un masque dans le métro de Montréal.

Près de 74% des travailleurs utilisant le transport en commun pour se déplacer sur leur lieu de travail avant la pandémie de coronavirus se sont dits «très» préoccupés de prendre de nouveau le métro, l’autobus ou le train, selon une étude de Statistique Canada.

Ces anciens usagers ont tout de même indiqué se sentir en sécurité pour retourner à leur lieu de travail, dans cette étude pancanadienne menée en juin.

Également, 94% des personnes qui utilisaient le transport en commun avant la pandémie et qui ne sont pas à l’aise de retourner à leur lieu habituel de travail ont indiqué craindre les déplacements en transport pour retourner sur leur lieu de travail.

Le nombre d’usagers utilisant les transports en commun pour aller travailler a chuté, passant de 13% à 3%, d’après les données publiées lundi.

Pourtant près du quart (24%) des personnes qui utilisaient le transport en commun avant la pandémie ont continué de le faire en juin, alors que 34% sont passées à un autre mode de transport et 42% faisaient du télétravail.

Parmi ces anciens usagers qui continuent d’aller sur leur lieu de travail, environ les trois quarts ont indiqué utiliser leur voiture et un cinquième a opté pour la marche ou le vélo.

La voiture individuelle est toujours le moyen de transport privilégié par les Canadiens (67%), contre 75% avant la pandémie de coronavirus.

Augmentation du télétravail

Avant la pandémie, seul un travailleur sur 20 faisait du télétravail, soit 4%.

L’agence fédérale note que la proportion de Canadiens en télétravail depuis le début de la pandémie a plus que quintuplé, soit près de 22% en juin.

Cela expliquerait la baisse de l’utilisation des voitures personnelles et des transports en commun, selon Statistique Canada.

«Les usagers du transport en commun sont plus susceptibles de vivre dans de grandes régions métropolitaines de recensement, comme Toronto ou Montréal, et de se rendre au centre-ville pour occuper des emplois du secteur des services pour lesquels le télétravail est une option viable» – Statistique Canada

Le télétravail pourrait pourtant «ne pas [être] une option permanente» et de nombreux Canadiens «devront décider comment ils se rendront à leur lieu de travail lorsque celui-ci rouvrira», indique l’agence de statistiques.

Les Canadiens « très préoccupés » par la reprise des activités

Les Canadiens sont «très préoccupés» par la reprise des activités du quotidien après la pandémie du coronavirus, indiquait une étude de Statistique Canada publiée fin juillet.

Prendre l’avion, aller à un concert, se rendre à un rendez-vous chez le médecin, manger dans un restaurant. Ces activités du quotidien, considérées comme normales il y a encore quelques mois, préoccupent maintenant près des deux tiers de la population.

Près des deux tiers des répondants se sont dits «très préoccupés» par les risques pour la santé que représente la reprise des spectacles, festivals, films ou événements sportifs (66%) ou des voyages par avion (64%).

Articles similaires