National
13:24 26 août 2020 | mise à jour le: 26 août 2020 à 17:07 temps de lecture: 4 minutes

Rentrée scolaire: Ottawa débloque deux milliards pour «assurer la sécurité des enfants»

Rentrée scolaire: Ottawa débloque deux milliards pour «assurer la sécurité des enfants»
Photo: 123RFRentrée scolaire

Alors que la rentrée scolaire sème l’inquiétude auprès des parents et des enseignants un peu partout au pays, Ottawa débloquera deux milliards de dollars pour aider les écoles du pays à «assurer la sécurité des enfants».

«La fin d’août est toujours très occupée alors qu’on se prépare à la rentrée scolaire. Chaque année est différente, mais ce mois de septembre sera sans pareil», a lancé d’emblée le premier ministre du Canada, Justin Trudeau. Ce dernier a donné une conférence de presse mercredi dans une école de North York, en Ontario. En avant-midi, il a rencontré deux parents «inquiets» de la rentrée scolaire de leurs enfants dans le contexte de la crise du coronavirus.

«Les enfants doivent toujours être notre plus grande priorité. Une fois que les parents sauront que leurs enfants sont en sécurité, ils pourront aller au travail en toute quiétude», a déclaré M. Trudeau.

Ce dernier a ainsi annoncé avoir créé un fonds spécial pouvant atteindre jusqu’à 2 G$ pour aider les provinces dans le cadre de la rentrée scolaire. Une annonce qui fait suite à une rencontre entre M. Trudeau et ses homologues provinciaux, mardi.

Un fonds «flexible»

L’éducation étant de compétence provinciale, Ottawa n’entend pas dicter aux provinces comment elles devraient utiliser cet argent. Ce montant pourrait par exemple servir à améliorer la ventilation dans les écoles des diverses provinces et territoires, à acheter du désinfectant ou encore à créer des programmes d’éducation à distance, propose Ottawa.

«On ne va pas dire aux provinces quoi faire, mais on peut s’assurer que les provinces aient les ressources nécessaires pour avoir un bon plan [pour la rentrée scolaire]», a ajouté le premier ministre, qui assure que le Fonds pour une rentrée scolaire sécuritaire sera «flexible».

Ottawa débloquera par ailleurs une somme de 112 M$ pour financer des mesures communautaires visant à faciliter la rentrée scolaire dans les communautés autochtones du pays.

«Cet investissement permettra aux Premières Nations de mettre en œuvre leurs propres plans et de se préparer à la réouverture de leurs écoles en toute sécurité, de façon à suivre les consignes de santé publique et à continuer de soutenir les élèves», a indiqué, par voie de communiqué, le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller.

Aider les provinces

Puisque l’éducation est de compétence provinciale, pourquoi ne pas laisser les provinces investir elles-mêmes cet argent, alors que le gouvernement Trudeau fait face à un déficit record de 343 G$?

«On a entendu clairement, à travers le pays, que les parents sont inquiets de la rentrée scolaire. Je sais que les provinces travaillent toutes sur un plan pour la rentrée scolaire, mais les parents sont encore inquiets. On cherchait donc [à trouver] comment on pouvait aider plus au gouvernement fédéral alors que le besoin est réel et criant», a justifié le premier ministre.

«Les provinces font ce qu’elles peuvent, mais les parents continuent d’être inquiets.» -Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Pour le Nouveau Parti démocratique, cette somme vient toutefois «très tard», plusieurs provinces ayant déjà complété leur préparation en vue de la rentrée scolaire.

«Même avec les plans que les provinces ont déjà mis de l’avant, cet argent va leur permettre de prendre des mesures supplémentaires pour assurer la sécurité des enfants», a rétorqué M. Trudeau.

Des défis au Québec

Cette somme de 2 G$ sera répartie aux différentes provinces et territoires en fonction de leur démographie. Le Québec recevra ainsi 432,15 M$, soit le deuxième montant en importance après l’Ontario, qui bénéficiera de 763,34 M$.

Le plan pour la rentrée scolaire au Québec, annoncé le 10 août, a semé maintes inquiétudes auprès des parents, des enseignants et de plusieurs syndicats. Dans une lettre ouverte parue mercredi, plus de 150 médecins et professionnels de la santé affirment que celui-ci «pourrait mettre les enfants et les enseignants à risque de contracter la COVID-19». Les signataires demandent notamment à Québec d’assurer le maintien d’un mètre de distance en tout temps entre les élèves, incluant en classe.

L’aide financière annoncée mercredi s’ajoute à la somme de 19 G$ déjà promise par le gouvernement Trudeau pour aider les provinces et les territoires à faire face aux répercussions de la pandémie sur leur économie et leur système de santé.

rentrée scolaire
Rentrée scolaire

Articles similaires