National
16:51 12 décembre 2020 | mise à jour le: 12 décembre 2020 à 16:51 temps de lecture: 3 minutes

Itinérance autochtone: 700 000 $ pour appuyer Résilience Montréal

Itinérance autochtone: 700 000 $ pour appuyer Résilience Montréal
Photo: Valérie Plante/TwitterValérie Plante et Ian Lafrenière lors d'un point de presse, le 12 décembre 2020.

Samedi, le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal ont annoncé un soutien financier au projet Résilience Montréal pendant un point de presse. L’organisme va utiliser l’argent pour faire l’acquisition d’un immeuble, qui deviendra un centre de jour. Ainsi, des services seront offerts aux personnes en situation d’itinérance des environs, dont plusieurs Autochtones.

Grâce aux contributions du gouvernement et à celles d’autres partenaires, Résilience Montréal sera en mesure d’acquérir et d’aménager un bâtiment afin de pérenniser la présence d’un centre de jour à proximité du square Cabot. Le centre, qui fournira à l’organisme l’espace nécessaire pour opérer, servira d’aide aux personnes en situation d’itinérance et vulnérables.

Lors du point de presse, le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière était accompagné de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, et la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau.

Le gouvernement du Québec investit donc 600 000 $ dans le cadre du programme Fonds d’initiatives autochtones III (FIA III), volet Aide aux Autochtones en milieu urbain – Infrastructures. Ce geste de soutien envers Résilience Montréal survient quelques mois avant que l’organisme ait à quitter ses locaux actuels au printemps. Selon le gouvernement, le projet d’infrastructures correspond aux recommandations de la Commission Viens.

«La situation des Autochtones en milieu urbain se résume trop souvent en quelques mots : pauvreté et exclusion sociale, la situation qui prévaut au square Cabot en est un bon exemple. Nous sommes devant l’urgence d’agir. Un endroit comme le centre de jour Résilience Montréal constitue une réponse concertée aux besoins observés. Il permet à ses usagers de renouer avec la dignité humaine et de reprendre espoir. Nous en tirons tous une grande leçon d’humanité.» -Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones

La Ville offre aussi un soutien financier

Pour sa part, la Ville de Montréal a versé un montant de 100 000$ pour appuyer le projet.

«Pour une deuxième année, la Ville de Montréal est fière de soutenir Résilience Montréal. Nous octroyons un appui financier de 100 000 $ pour ses opérations et nous offrirons tout le soutien et l’accompagnement nécessaire pour mener à bien le projet de relocalisation de la ressource dans les environs du square Cabot. J’ai la conviction que le centre continuera d’être un lieu unique dans la métropole qui fera une grande différence dans la vie des personnes en situation d’itinérance issues des populations Inuits et des Premières Nations en contribuant durablement à leur bien-être et à leur sécurité», a déclaré Valérie Plante.

En novembre 2019, le centre de jour Résilience Montréal était inauguré dans des locaux loués près du square Cabot. Il offre depuis des services d’accueil, d’accompagnement, de dépannage (nourriture, vêtements, buanderie) et d’intervention psychosociale.

Récemment, la situation de plusieurs sans-abris à Montréal est devenue plutôt complexe à la suite du démantèlement d’un campement qui était situé sur la rue Notre-Dame.

Articles similaires