National
12:48 18 décembre 2020 | mise à jour le: 18 décembre 2020 à 17:14 temps de lecture: 4 minutes

COVID-19: Justin Trudeau précise les prochaines échéances de livraison des vaccins

COVID-19: Justin Trudeau précise les prochaines échéances de livraison des vaccins
Photo: Capture d’écran CPACLe premier ministre du Canada Justin Trudeau lors de son point presse sur la COVID-19 et les vaccins ce vendredi.

Alors que la campagne de vaccination contre la COVID-19 a débuté lundi au Canada et que le pays approche les 500 000 cas de COVID-19, le premier ministre du Canada Justin Trudeau a précisé les prochaines échéances dans l’arrivée des doses de vaccins au pays.

M. Trudeau déclare ainsi que 417 000 doses de vaccins ont été sécurisées dans cette première étape du calendrier de vaccination en cette fin 2020. Près de 200 000 nouvelles doses du vaccin de Pfizer seront livrées la semaine prochaine tandis que le Canada s’attend à ce que 168 000 doses du vaccin développé par Moderna soient livrées à la fin décembre, si Santé Canada donne son accord.

Le premier ministre a rappelé que le Canada possède le portfolio de vaccins le plus varié et le plus de doses par habitant. Mais aussi que chaque vaccin approuvé par Santé Canada sera «sûr et efficace».

Pour le premier mois de 2021, M. Trudeau s’attend à ce que le Canada reçoive 125 000 doses du vaccin Pfizer par semaine, soit 500 000 doses pour le mois. Des millions de doses des vaccins COVID-19 continueront d’arriver dans le courant de l’année 2021. «Tous les Canadiens qui veulent un vaccin en recevront un, peu importe où ils vivent», a assuré le premier ministre.

Malgré le début de ce que le premier ministre a qualifié de «plus grande campagne d’immunisation dans l’histoire du Canada», ce dernier rappelle aux Canadiens de ne pas relâcher leur vigilance: «Se faire vacciner dans une semaine ou dans un mois n’aura aucune utilité si vous attrapez le COVID-19 aujourd’hui. C’est pourquoi nous devons continuer à travailler pour contenir la propagation du COVID-19.»

9 M$ pour des traitements contre la COVID-19

En plus des vaccins, Justin Trudeau annonce un investissement de 9M$ par le biais du Conseil national de recherche du Canada pour soutenir le développement de traitements contre la COVID-19. Il s’agit de 4 compagnies, dont deux à Montréal et deux à Vancouver.

«Il est important de continuer à développer des solutions ici au Canada afin de lutter contre la COVID-19 et de se préparer pour d’autres éventuelles pandémies. C’est en travaillant avec les chercheurs, les scientifiques et les entreprises que nous allons y arriver», a déclaré le premier ministre.

Justin Trudeau a rappelé les Canadiens à la prudence en ce temps de fêtes marqué par la pandémie et l’interdiction des rassemblements: « Ce n’est pas le temps de lâcher. Il y a de l’espoir. On sait que les vaccins arrivent, on était pas sur qu’il y allait avoir des vaccins contre la COVID-19 quand on en parlait y’a six mois. Mais nos chercheurs, nos scientifiques ont fait un travail incroyable ici au Canada et à travers le monde et on sait maintenant que cette pandémie a une fin, et elle s’en vient. Mais pas encore. »

«Tout le monde va pouvoir être vacciné en 2021 au Canada, mais avant d’y arriver il va falloir qu’on passe ensemble un hiver difficile.» – Justin Trudeau

Le premier ministre a rappelé aux Canadiens de suivre les consignes de santé, de télécharger l’application COVID, et d’éviter les rassemblements.

Remboursement de la PCU

Le premier ministre a aussi voulu rassurer les Canadiens quant à l’échéance du remboursement de la Prestation Canadienne d’Urgence (PCU).

Une lettre de l’Agence du revenu Canada (ARC) a été adressée à certains bénéficiaires de la PCU ces dernières semaines, pour exiger que ceux-ci remboursent des trop-percus, avant le 31 décembre.

Questionné sur cette échéance, le premier ministre s’est voulu rassurant. Il assure de plus qu’il n’y aura pas de pénalités ou des intérêts pour ceux ayant «fait des erreurs de bonne foi».

«Ne vous inquiétez pas, vous n’avez rien besoin de payer avant la fin de l’année. C’était pour information seulement.»

«On comprend que dans les centaines de milliers de personnes qui ont reçu ces avis, il y a des gens dans beaucoup de différentes situations et on va regarder ces situations dans les mois à venir pour pouvoir s’assurer qu’on est là pour aider les plus vulnérables.»

«On n’a pas donné de l’argent à ceux qui en avaient le plus besoin pour ensuite le retirer à Noël. On est là pour aider les plus vulnérables c’est la promesse qu’on a donné en tant que gouvernement et on va continuer de faire cela» – Justin Trudeau.

Articles similaires