National
13:15 18 décembre 2020 | mise à jour le: 18 décembre 2020 à 17:11 temps de lecture: 4 minutes

Christian Dubé: «Si on continue comme ça, on va dépasser notre capacité»

Christian Dubé: «Si on continue comme ça, on va dépasser notre capacité»
Photo: Josie Desmarais/MétroLe ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Dix hôpitaux du Québec sont dans une situation critique en raison de la crise sanitaire de la COVID-19, a annoncé vendredi le ministre de la Santé, Christian Dubé. Une situation qui place le réseau de la santé devant des choix difficiles.

Le bilan quotidien a atteint un plateau de 1800 cas positifs, tandis que le seuil des 1000 hospitalisations reliées au coronavirus a été franchi jeudi dans la province. Au total, les hôpitaux du Québec comptent 2164 lits «désignés COVID», a indiqué M. Dubé, en incluant les soins intensifs.

«Si on continue comme ça, on va dépasser notre capacité», a déclaré M. Dubé, qui constate que la pression sur le réseau de la santé augmente rapidement.

En conférence de presse virtuelle, vendredi après-midi, le ministre a d’ailleurs dressé la liste de dix hôpitaux qui se retrouvent dans une situation critique en termes d’hospitalisations. Parmi ces établissements, on compte, à Montréal, l’hôpital de Verdun et celui du Lakeshore. Ailleurs au Québec, on note entre autres l’hôpital de Trois-Rivières, le CHU de Québec et le CHU de Sherbrooke.

«Montréal et sa couronne sont très touchées actuellement. C’est la même chose à Québec», a constaté le directeur national de santé publique, Horacio Arruda.

Ainsi, bien que le délestage des effectifs se situe en moyenne entre 20 et 30% dans le réseau de la santé de la province, ce pourcentage grimpe jusqu’à 40% dans certains établissements. Des hôpitaux se voient ainsi forcés de reporter des chirurgies et d’autres «traitements conventionnels» pour se concentrer sur la gestion de la crise sanitaire, a expliqué le ministre.

«Il y a des chirurgies qui ne seront pas faites parce que quelqu’un n’aura pas respecté les règles.» -Christian Dubé, ministre de la Santé

Règles sanitaires

Dans un tel contexte, le ministre de la Santé avait un message à passer aux Québécois.

«Je veux rappeler à la population de se présenter à l’urgence ou en clinique seulement si c’est vraiment nécessaire», a déclaré M. Dubé. Ce dernier a aussi pressé à maintes reprises les Québécois à ne pas tenir de «partys» dans les prochains jours.

«Autant notre système de santé que notre personnel ne peut se permettre une flambée des cas pendant le temps des Fêtes. Si les Québécois ne respectent pas les règles pendant le temps des Fêtes et multiplient les contacts, malheureusement, on frappera un mur en janvier», a-t-il dit. Le délestage risquerait alors d’augmenter dans le réseau de la santé.

Or, malgré l’interdiction en vigueur de tenir des rassemblements, «les commandes à la [Société des alcools du Québec] sont très fortes actuellement», a indiqué M. Dubé. «Et ça, ce n’est pas bon signe», a-t-il laissé tomber.

Vaccination

Le nombre d’employés de la santé atteints de la COVID-19 a connu une croissance importante dans les dernières semaines, notamment à Montréal. Malgré cette situation, Québec entend toujours prioriser d’abord les résidents des CHSLD et les employés de ces centres dans ses efforts de vaccination contre le coronavirus.

«Il est évident que lorsqu’on aura reçu assez de vaccins, on pourra passer à la prochaine clientèle. Mais avec les vaccins que nous recevrons la semaine prochaine, nous allons continuer de nous concentrer sur le personnel dans les CHSLD et leurs résidents», a déclaré Christian Dubé.

Lundi prochain, 21 sites de vaccination devraient ouvrir dans plusieurs régions du Québec. La Santé publique espère ainsi administrer environ 50 000 doses entre le 21 décembre et le 4 janvier. Celles-ci s’ajouteront aux quelques milliers de doses qui auront été administrées cette semaine.

«Il faut comprendre que ce vaccin-là n’a pas démontré qu’il empêche la transmission à quelqu’un d’autre. Il est là pour protéger l’individu. D’où l’importance de prioriser nos personnes âgées et celles qui sont à risque de mourir [de la COVID-19]», a indiqué Horacio Arruda. Les travailleurs du réseau de la santé seront toutefois les prochains sur la liste de priorités de Québec en matière de vaccination.

Articles similaires