National
17:14 2 janvier 2021 | mise à jour le: 2 janvier 2021 à 17:18 temps de lecture: 3 minutes

1000 $ pour les voyageurs en quarantaine: le Bloc québécois critique Ottawa

1000 $ pour les voyageurs en quarantaine: le Bloc québécois critique Ottawa
Photo: François Carabin/MétroYves-François Blanchet

Selon les informations recueillies par La Presse, les voyageurs canadiens complétant leur quarantaine obligatoire en rentrant au pays peuvent recevoir 1000 $ en aide de la part du gouvernement fédéral afin de compenser les revenus perdus. Ces citoyens y ont droit même si leur voyage n’est pas jugé essentiel. Le Bloc québécois (BQ) n’a pas tardé à réagir à l’annonce. Dans un communiqué, paru samedi, le chef du parti politique, Yves-François Blanchet, qualifie la décision d’Ottawa d’absurde et étonnante.

«Offrir une compensation financière aux gens en quarantaine forcée pourrait sembler une bonne idée, mais regardons de plus près: si quelqu’un voyage parce que c’est essentiel pour son travail, on peut croire qu’il ne perdra pas de revenu et si quelqu’un voyage par plaisir, on lui recommande déjà de ne pas voyager. C’est absurde dans la plupart des cas. Absurde ou électoral.» -Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois

Pour sa part, le député de Pierre-Boucher-Les-Patriotes-Verchères, Xavier Barsalou-Duval a ajouté que cette nouvelle aide financière était très injuste.

«Le gouvernement demande aux gens de ne pas voyager et c’est la bonne chose à faire. Ensuite, il récompense ceux qui ne respectent pas la consigne en leur offrant 1 000$ et il continue de laisser tomber ceux qui ont acheté un voyage de bonne foi, souvent avec leur épargne de plusieurs années, souvent avant même la pandémie, en n’obligeant pas le remboursement des voyages. Ça aurait dû être fait depuis le mois de mars! Les États-Unis et l’Europe obligent le remboursement des billets d’avion.» -Xavier Barsalou-Duval, Pierre-Boucher-Les-Patriotes-Verchères

Test négatif obligatoire pour revenir au Canada

Mardi dernier, lors d’une conférence de presse, Québec avait fait trois demandes précises à Ottawa afin de resserrer les mesures sanitaires mises en place pour les voyageurs. Le gouvernement provincial demandait entre autres au fédéral d’obliger les citoyens revenant d’un voyage à l’extérieur du pays de passer un test de dépistage de la COVID-19 et d’obtenir un résultat négatif avant d’embarquer sur leur vol de retour. En début de semaine, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, réclamait l’application des changements aux règles dans les plus brefs délais.

Mercredi, le gouvernement fédéral a annoncé qu’un résultat négatif au test allait désormais être exigé pour les voyageurs dans les trois jours précédant leur retour au Canada, et ce, à compter du 7 janvier.

L’aide de 1000 $, que les voyageurs peuvent recevoir, entre dans le cadre de la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE). Lancé en septembre dernier, le programme est conçu pour les travailleurs qui ont besoin de temps pour rester à la maison. La somme est remise en deux versements de 500 $ pendant un maximum de deux semaines.

Pour être admissibles à la PCMRE, les voyageurs doivent tout de même répondre à certains critères. En revenant au Canada, ils doivent se mettre en quarantaine pour une durée de 14 jours. Ainsi, les travailleurs qui n’ont pas droit à des congés de maladie payés par leur employeur pourront compenser les revenus perdus. D’autre part, les prestataires doivent être résidents du Canada en plus de ne pas être à l’extérieur du pays lorsqu’ils reçoivent l’aide financière. Ils doivent aussi rater au moins 50% d’une semaine de travail.

Articles similaires