National
16:54 9 janvier 2021 | mise à jour le: 9 janvier 2021 à 16:55 temps de lecture: 4 minutes

Le couvre-feu entre en vigueur au Québec, avec quelques exceptions

Le couvre-feu entre en vigueur au Québec, avec quelques exceptions
Photo: Josie Desmarais/MétroLe premier ministre du Québec, François Legault

Samedi soir, soit le 9 janvier, le couvre-feu annoncé par le premier ministre du Québec, François Legault, plus tôt dans la semaine entre en vigueur. Cette mesure a été prise par le gouvernement afin de freiner la propagation de la COVID-19. Les citoyens de la province ne pourront donc plus sortir de leur domicile entre 20h et 5h jusqu’au 8 février. Cependant, quelques exceptions s’appliquent. Dans certains cas particuliers, des personnes seront autorisées de quitter leur demeure pendant ces heures.

Voici la liste des exceptions permises, qui se trouve sur le site officiel du gouvernement du Québec:

  • Une personne dont la présence est essentielle sur les lieux de son travail ou qui doit assurer le transport des biens nécessaires à la poursuite des activités de son entreprise;
  • Une personne se rendant dans une pharmacie pour obtenir des médicaments ou des produits pharmaceutiques, hygiéniques ou sanitaires;
  • Une personne qui doit se rendre à l’hôpital ou à la clinique, chez le dentiste, l’optométriste, ou en revenir;
  • Une personne qui doit se rendre au chevet d’un parent malade ou blessé;
  • Un étudiant qui doit participer à un cours du soir en présentiel ou à un laboratoire dans une école reconnue;
  • Un parent qui doit reconduire ses enfants chez l’autre parent qui en a la garde;
  • Une personne qui doit prendre un autobus assurant un service interrégional ou interprovincial, un train ou un avion pour se rendre, à la suite de son trajet, à sa destination;
  • Une personne qui doit sortir pour que son chien puisse faire « ses besoins », dans un rayon maximal d’un kilomètre autour de sa résidence ou de ce qui en tient lieu;
  • Une personne qui se déplace pour se conformer à un jugement rendu par un tribunal, pour répondre à une assignation à comparaître devant un tribunal ou pour permettre l’exercice des droits de garde ou d’accès parentaux;
  • Une personne qui doit accompagner une autre personne incapable de conduire pour se rendre à un rendez-vous médical;
  • Un parent qui doit accompagner un enfant malade à l’hôpital;
  • Une personne qui se déplace pour faire un don de sang à Héma-Québec;
  • Un parent qui doit aller reconduire son adolescent à son travail.

Les individus qui doivent se déplacer durant le couvre-feu en raison de leur travail vont devoir demander à leur employeur de remplir et de leur fournir un formulaire d’attestation de l’employeur. Le formulaire en question, qui peut être téléchargé ici, permet aux travailleurs de prouver à la police que leur déplacement est autorisé si jamais ils se font intercepter.

Les contrevenants s’exposent à une amende variant entre 1000 et 6000 $.

François Legault s’adresse aux Québécois

Samedi matin, M. Legault a partagé un message sur son compte Facebook dans lequel il s’adresse aux Québécois. Le chef de la CAQ a cherché à encourager ceux-ci à collaborer au cours des quatre prochaines semaines en respectant les nouvelles mesures instaurées.

«La principale raison d’un couvre-feu, c’est d’empêcher les rassemblements, même les plus minimes. C’est l’addition de toutes les petites entorses aux règles qui nourrit le virus.» -François Legault, premier ministre du Québec

Le politicien s’est aussi voulu rassurant. Il a rappelé à la population que la longue bataille contre le coronavirus approchait sa fin et qu’il ne fallait pas lâcher maintenant.

«Notre bataille achève et comme dans un long marathon, ce sont les derniers kilomètres qui sont les plus durs. Je vous implore de faire ce dernier effort», a-t-il écrit.

Le couvre-feu entre en vigueur au Québec alors que les autorités font état de plus de 3000 nouveaux cas de COVID-19 dans la province en 24 heures pour la première fois depuis le début de la pandémie. Le gouvernement a partagé le chiffre record dans son dernier bilan quotidien concernant l’évolution du virus.

Mis à part le couvre-feu, les mesures imposées par le premier ministre dans le cadre de ce nouveau confinement sont très similaires à celles imposées lors du printemps dernier.

Articles similaires