National
13:51 2 février 2021 | mise à jour le: 2 février 2021 à 15:19 temps de lecture: 2 minutes

Écoles: la semaine de relâche aura lieu comme prévu

Écoles: la semaine de relâche aura lieu comme prévu
Photo: Josie Desmarais/MétroLe ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge

L’année scolaire d’exception que vivent les élèves du réseau québécois retrouvera un peu de sa normalité au début du mois de mars. La semaine de relâche aura bel et bien lieu aux dates prévues.

C’est ce qu’a confirmé mardi le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, qui tenait un point de presse impromptu en marge de la rentrée parlementaire, à Québec.

L’élu a ainsi mis fin à un débat de plusieurs semaines dans le réseau scolaire. Selon certains experts, annuler la semaine de relâche aurait permis de rattraper les retards accumulés par les élèves au cours des derniers mois.

Même le ministre s’était dit prêt à étudier l’annulation du traditionnel congé.

Finalement, les élèves auront droit à cinq jours de congé, début mars. «On respecte les conventions collectives, on respecte les calendriers scolaires», a signifié M. Roberge, mardi.

À l’Association montréalaise des directions d’établissements scolaires, on se réjouit de la nouvelle.  «Il y a un essoufflement. Les gens semblent fatigués», a indiqué au bout du fil sa nouvelle présidente, Kathleen Legault.

«Il y a vraiment une unanimité dans le réseau scolaire pour dire que, surtout dans un mois, tout le monde aura besoin de cette pause-là.» – Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation

La pondération se fait attendre

Par ailleurs, le ministre n’a toujours pas rendu de décision sur la pondération exacte du prochain bulletin scolaire.

Au mois de janvier, Québec confirmait l’annulation des examens ministériels pour l’année scolaire en cours. Le gouvernement de François Legault annonçait du même coup son intention d’accorder une plus grande importance au dernier bulletin de l’année.

Or, Jean-François Roberge affirme vouloir évaluer les taux d’échecs de la première étape avant de prendre une décision sur la valeur des notes.

«J’ai déjà annoncé qu’il y aurait une pondération plus grande pour le dernier bulletin, mais je vais attendre d’avoir les résultats avant de trancher», a-t-il signifié. Le député de Chambly s’attend à recevoir ces données «dans les prochains jours».

Articles similaires