National
10:44 9 février 2021 | mise à jour le: 11 février 2021 à 14:47 temps de lecture: 4 minutes

Les livraisons du vaccin Pfizer/BioNTech en voie d’augmenter

Les livraisons du vaccin Pfizer/BioNTech en voie d’augmenter
Photo: David Kawai/Collaboration spécialeLe major-général Dany Fortin, responsable de l'opération de distribution de vaccins pour le gouvernement fédéral.

Le Canada devrait recevoir 400 000 doses du vaccin Pfizer/BioNTech dès la semaine prochaine, annonce le général responsable de l’opération de vaccination, Dany Fortin. Ce chiffre passera à 475 000 la semaine suivante.

Parallèlement, le gouvernement fédéral considère désormais que les fioles livrées par Pfizer/BioNTech contiennent six doses de vaccin. Jusqu’ici, il était indiqué qu’elles en contenaient cinq. Santé Canada a autorisé Pfizer a changé l’étiquette du vaccin en ce sens. D’autres pays européens ont déjà observé une modification similaire dans leur campagne de vaccination.

La possibilité d’obtenir cette dose supplémentaire «de façon constante et fiable» a été déterminée lors d’un examen scientifique indépendant. Pour cela une seringue spéciale «à faible volume mort» doit être utilisée afin de minimiser la perte du liquide lors de l’administration du vaccin. Les doses dans les fioles demeurent les mêmes. Malgré cette modification quant aux nombres de doses, Dany Fortin a confirmé que «la base globale allouée au pays par le fabricant reste la même».

Chaque paquet livré par Pfizer contient 195 fioles soit 1170 doses par paquet en prenant en compte la nouvelle monographie de 6 doses par fiole. Un changement qui entrent en vigueur à partir d’aujourd’hui a précisé Dany Fortin, et qui comprennent donc les prochaines livraisons.

Une formation sera offerte aux vaccinateurs sous forme d’un webinaire et l’équipement adapté, notamment les seringues à faible volume mort, sera distribué cette semaine.

Questionnés sur la possibilité d’avoir au final moins de doses que prévu à la fin du mois de mars, si lors de certaines injections dans les provinces, les 6 doses ne pouvaient être extraites, le major général Dany Fortin et le Dr Marc Berthiaume se sont montrés rassurants:

«On est confiant qu’avec l’utilisation du matériel approprié, c’est-à-dire les seringues à faible espacement mort qui va être possible de retirer de façon systématique 6 doses de chaque fiole.» – Dr Marc Berthiaume, directeur du Bureau des sciences médicales de Santé Canada

Dans un communiqué, Pfizer Canada a pris note «dans une situation où l’offre de vaccins est limitée et où la santé publique est en crise» de la décision de Santé Canada qui «vise à clarifier les choses pour les fournisseurs de soins de santé, à réduire au minimum le gaspillage de vaccins et à permettre l’utilisation la plus efficace possible du vaccin afin de protéger une plus grande partie de la population canadienne admissible.»

«Depuis le lancement du vaccin COVID-19 de Pfizer-BioNTech en décembre, Pfizer Canada s’est engagée à soutenir les efforts de santé publique pour administrer le vaccin avec succès. Ce soutien se poursuivra alors que nous fournirons l’assistance continue nécessaire pour effectuer cette transition», a déclaré le groupe dans son communiqué.

Les prochaines livraisons des vaccins

Dans le même temps, le major général Dany Fortin a confirmé que 70 000 doses de vaccins Pfizer devraient être distribuées cette semaine. Moderna Therapeutics de son côté continue la livraison de son vaccin et 180 000 doses ont été reçues la semaine dernière. Une autre livraison devrait avoir lieu le 22 février prochain, mais les quantités n’ont pas encore été déterminées par le fabricant.

Les deux firmes pharmaceutiques ont confirmé leur engagement à fournir l’ensemble des doses promises (soit 4 millions pour Pfizer et 2 millions pour Moderna) avant la fin du mois de mars.

Jusqu’à présent, 1,3 million de doses de vaccin autorisées ont été distribuées dans les provinces et les territoires depuis le début de la campagne de vaccination au pays.

Justin Trudeau a confirmé que tous les Canadiens qui le souhaitent pourraient se faire vacciner d’ici septembre. Le premier ministre a aussi annoncé que dès lundi prochain, le 15 février, les personnes rentrant au Canada par les frontières terrestres devront fournir un résultat de test négatif remontant à un maximum de 72h. Une mesure qui s’applique déjà aux voyageurs non essentiels rentrant au Canada par voie aérienne.

Plus de détails à venir.

Articles similaires