National
17:15 16 février 2021 | mise à jour le: 16 février 2021 à 19:17 temps de lecture: 3 minutes

Mesures sanitaires: Québec n’attendra pas après la relâche pour ouvrir le robinet

Mesures sanitaires: Québec n’attendra pas après la relâche pour ouvrir le robinet
Photo: Josie Desmarais/MétroLe premier ministre du Québec, François Legault

Québec continue de desserrer l’écrou des mesures sanitaires, et il le fera avant même la semaine de relâche. Les piscines, les arénas et les cinémas pourront reprendre leurs activités, même en zone rouge, à partir du 26 février.

C’est donc quelques jours avant le traditionnel congé hivernal que Québec rouvre le robinet, a confirmé mardi le premier ministre François Legault. Le couvre-feu, lui, reste en vigueur. La grande majorité des régions en zone rouge, dont Montréal, maintiendront leur niveau d’alerte jusqu’à la fin de la relâche, au moins.

Le premier ministre convient que le risque de la relâche est bien réel. «On ne voudrait pas qu’il se passe ce qu’il s’est passé dans le temps des Fêtes», a signifié l’élu, mardi. Mais il soutient avoir opté pour les cinémas, les piscines et les arénas parce qu’il s’agit là d’activités à «faible risque».

«Le risque est plus grand dans les maisons», a indiqué François Legault. D’où le maintient du couvre-feu, qui fonctionne toujours selon le chef d’État québécois.

Et puis le bien-être des familles en dépendait, selon le premier ministre.

«C’est une question d’équilibre, une question de santé mentale et pour les enfants et pour les parents. À un moment donné, on ne peut pas penser que les parents vont garder leurs enfants dans la maison pendant toute une semaine.» – François Legault, premier ministre du Québec

Le spectre des variants

En matinée, la Santé publique avait rapporté 669 nouvelles infections, le plus bas total dans la province depuis septembre. Mais l’ombre au tableau demeure les variants du coronavirus.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a confirmé en soirée la présence de 16 cas d’infections aux variants dans la province. C’est cinq de plus qu’aux dernières nouvelles. S’ajoutent à cela «86 cas qui sont sous analyse en ce moment», a indiqué le député de La Prairie, aux côtés du premier ministre.

«Si on ne fait pas attention, le nombre de cas pourrait exploser en seulement quelques semaines», a ajouté M. Legault en direct de Québec, mardi.

Pourquoi alors rouvrir avant même la fin de la semaine de relâche? «Il n’y a pas eu d’éclosions» dans les milieux sélectionnés a soutenu le directeur national de santé publique, Horacio Arruda.

Les théâtres et les salles de spectacle demeurent, de nouveau, fermées. Interrogé sur les raisons derrière ce choix, le premier ministre Legault a évoqué certaines contraintes d’organisation avant d’ajouter que «les enfants vont souhaiter aller voir un film [d’abord]», a-t-il ajouté.

Des explications auxquelles le Conseil québécois du théâtre n’adhère pas. «C’est avec étonnement que le CQT accueille l’annonce de l’ouverture des salles de cinéma en zone rouge, a écrit l’organisme sur Twitter, mardi. Pourquoi pas les théâtres?»

Les salles de spectacles et de théâtre attendent de rouvrir depuis le 1er octobre dernier.

Articles similaires