National

L’essentiel du budget du Québec 2021

Québec revoit sa cible de surplus budgétaire pour l'année en cours
Le ministre des Finances, Eric Girard. Photo: THE CANADIAN PRESS/Jacques Boissinot

Le gouvernement du Québec a dévoilé ce jeudi son troisième budget provincial de 2021-2022. Que devons-nous comprendre et que devons-nous retenir de ce nouveau plan?

Plus de ressources pour les maisons d’hébergement pour femmes victimes de violences conjugales

Le gouvernement compte investir 180 millions de dollars sur cinq ans pour accentuer les efforts de prévention en matière de violence conjugale et les maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale bénéficieront de 22,5 millions de dollars d’ici 2025-2026. Dans le contexte de la pandémie, plusieurs de ces maisons ont dû réduire de façon importante le nombre de lits disponibles afin d’éviter la propagation de la COVID-19. Cela a exacerbé le manque de places.

De nouvelles sommes en santé mentale

Le gouvernement met en place 262,5 millions de dollars pour améliorer la santé mentale de la population par un rehaussement des services et débloque au total 288 millions de dollars d’ici 2026 pour la santé mentale.

795 millions de dollars sont à prévoir pour les services aux enfants en difficulté et aux personnes vulnérables ainsi que pour les soins en santé mentale au cours des cinq prochaines années.

La crise sanitaire a accentué les besoins de la population en matière de protection de la jeunesse, de santé mentale et d’aide aux personnes vulnérables.

Retrouver le plein emploi dans deux ans

Le Québec devrait retrouver le plein emploi dans deux ans, et le niveau de l’activité économique qui prévalait avant la pandémie d’ici la fin de l’année 2021. Le gouvernement s’appuiera sur les économies des régions et y consacrera 523 millions de dollars d’ici 2026, afin de réaliser ce retour au plein emploi et pour favoriser la croissance.

Une croissance économique de 4,2% est prévue en 2021 puis de 4,0 % en 2022.

Améliorer les soins pour les aînés à domicile et renforcer le système de santé

Dans le cadre du présent budget, le gouvernement prévoit des initiatives de 5,2 milliards de dollars pour 2021-2022, dont 2,9 milliards de dollars pour renforcer le système de santé Québécois.

Les initiatives visant à renforcer le système de santé québécois totalisent 10,3 milliards de dollars d’ici 2025-2026. Parmi ce montant, 2 milliards de dollars seront alloués pour renforcer les services pour les aînés.

Améliorer et soutenir le réseau scolaire et la réussite scolaire

Le gouvernement souhaite investir près de 70 millions de dollars d’ici 2025-2026 afin de valoriser la profession enseignante et les carrières en éducation, de soutenir les étudiants en enseignement et leur intégration en emploi ainsi que de mobiliser les personnes qui travaillent au quotidien auprès des élèves du Québec.

Au cours des cinq prochaines années, Québec débloquera 574 millions de dollars au rattrapage et à la réussite des élèves en soutenant le réseau de l’éducation, et 404 millions de dollars à la modernisation du réseau éducatif.

Au cours des deux prochaines années, 170 millions de dollars permettront d’offrir un accompagnement supplémentaire aux élèves du primaire et du secondaire.
Seulement dans l’année 2021-2022, on prévoit des dépenses s’élevant à 60 millions de dollars au sein du ministère de l’Éducation.

Protéger et promouvoir la langue française

Toujours dans le domaine de la culture, le gouvernement engage un effort majeur pour protéger la langue française. En tout, il débloque 392 millions de dollars pour promouvoir la culture, le patrimoine québécois et la langue française et réserve 104 millions de dollars d’ici cinq ans pour sa mise en œuvre. Prochainement, un projet de réforme de la Charte de la langue française sera déposé à l’Assemblée nationale.

Rappelons que dans le deuxième budget déposé par le gouvernement en mars 2020, 50 millions de dollars avaient été octroyés en matière de protection de la langue française.
Le ministre Simon Jolin-Barrette doit présenter des mesures pour renforcer la place du français au Québec. D’ici la mi-juin, il souhaite réformer la loi 101 et accompagner ce projet de loi par une réforme qui sera jumelée à un plan d’action solide.

Plus de logements sociaux et abordables

Le gouvernement souhaite qu’un plus grand nombre de ménages à faible revenu ou à revenu modeste puissent habiter un logement qui répond à leurs besoins et débloque 37,6 millions de dollars sur quatre ans pour la réalisation de 500 nouveaux logements du programme AccèsLogis. En parallèle, il prévoit un investissement de 250 millions de dollars additionnels d’ici 2022-2023 pour accélérer la réalisation d’environ 5000 unités et donc de 500 logements supplémentaires

Rappelons que le programme AccèsLogis Québec permet à des offices d’habitation, à des coopératives d’habitation et à des organismes à but non lucratif de réaliser des logements sociaux, communautaires et abordables destinés aux ménages à revenu faible ou modeste, ou encore à des personnes ayant des besoins particuliers

Un nouveau programme AccèsLogis sera annoncé au cours des prochains mois et visera à réduire les délais de réalisation et à mieux contrôler la croissance des coûts.

Augmenter le nombre d’éducatrices spécialisées en service de garde

Le réseau des services de garde éducatifs à l’enfance est actuellement confronté à une rareté d’éducatrices qualifiées à cause de la pandémie de COVID-19. Pour accroître la main-d’œuvre qualifiée dans les services de garde, le gouvernement annonce 18,6 millions de dollars sur deux ans.

En plus, une somme de 63,6 millions de dollars, dont 33,6 millions de dollars en crédits additionnels, est prévue pour assurer le bon développement du réseau des services de garde éducatifs à l’enfance et pour augmenter le nombre d’éducatrices qualifiées en services de garde.

Relancer l’économie par l’entremise des infrastructures publiques

Pour relancer l’économie, le gouvernement souhaite également investir dans les infrastructures publiques. Ainsi, dans le cadre du Plan québécois des infrastructures (2021-2031), Québec prévoit une augmentation de 4,5 milliards de dollars des investissements. Avec ce rehaussement, ces investissements passeront de 130,5 milliards à 135,0 milliards de dollars sur un horizon de 10 ans.

Rappelons que le gouvernement Legault a adopté en décembre dernier, le projet de loi no 66, intitulé Loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure. En vertu de cette loi, 180 projets d’infrastructures publiques seront accélérés, ce qui viendra renforcer l’économie.

Articles récents du même sujet