National
15:45 29 mars 2021 | mise à jour le: 29 mars 2021 à 17:20 temps de lecture: 3 minutes

Les crimes haineux contre les Noirs au plus haut niveau depuis 2009

Les crimes haineux contre les Noirs au plus haut niveau depuis 2009
Photo: Pablo Ortiz/Archives MétroDes milliers de personnes ont manifesté dans les rues du centre-ville de Montréal le 7 juin pour dénoncer le racisme et la brutalité policière.

En 2019, le nombre de crimes haineux qui ciblaient les Noirs était le plus élevé enregistré depuis 10 ans, révèlent les dernières données de Statistiques Canada.

En effet, la police a déclaré 335 affaires de crimes haineux ciblant les Noirs, soit 18% de tous les crimes haineux au Canada.

Cela fait de la communauté Noire le groupe le plus visé par ce genre de crime en 2019.

Il faut souligner que ces statistiques ont été recueillies avant le début de la pandémie et avant la mort tragique de George Floyd qui a provoqué une mobilisation antiraciste à travers le monde.

De plus, à l’époque, Donald Trump était encore le président des États-Unis.

Les données de 2019 constitueront toutefois un point de référence clé pour 2020 lorsqu’il s’agira de déterminer les changements possibles dans les tendances de la criminalité au Canada en raison de facteurs liés à la pandémie.

Tendance des crimes haineux à la hausse

De manière générale, le nombre de crimes motivés par la haine a augmenté par rapport à 2018 et demeure supérieur à la moyenne observée au cours des 10 années précédentes.

En effet, la police a déclaré 1946 crimes haineux au Canada en 2019, en hausse de 7% par rapport à un an plus tôt.

Mis à part un sommet unique atteint en 2017, le nombre de crimes motivés par la haine d’une race ou d’une origine ethnique déclarés par la police en 2019 était le plus élevé observé depuis 2009.

D’ailleurs, en 2019, près de la moitié (46%) des crimes haineux déclarés par la police ont été motivés par la haine d’une race ou d’une origine ethnique.

Avec 876 crimes de ce type déclarés, cela représente une augmentation de 10% par rapport à 2018, et seulement deux crimes de moins que le sommet sans précédent atteint en 2017.

Cette hausse s’explique surtout par une augmentation de 40 crimes haineux ciblant les Noirs et de 35 crimes haineux visant les Arabes et les Asiatiques de l’Ouest.

Le Québec parmi les plus fortes hausses

Le Québec est la troisième province à afficher les plus fortes hausses du nombre de crimes haineux déclarés par la police.

Avec une augmentation de 23 affaires, le Québec se place derrière la Colombie-Britannique (+49) et l’Ontario (+43).

En revanche, l’Alberta a déclaré 38 affaires de moins, tandis que les chiffres de la Nouvelle-Écosse n’ont pas varié par rapport à l’année précédente.

À Montréal, 224 crimes haineux et 13 incidents haineux ont été signalés au Service de police de Montréal (SPVM) en 2020. Pour 2019, les données du corps policier faisaient état de 199 crimes haineux et 110 incidents haineux.

Le SPVM indique ne pas avoir le détail des données concernant les signalements de crimes et d’incidents haineux survenus à l’endroit des personnes noires.

Articles similaires