National
13:10 11 mai 2021 | mise à jour le: 11 mai 2021 à 18:00 temps de lecture: 3 minutes

COVID-19: «on est en train de passer à travers la troisième vague»

COVID-19: «on est en train de passer à travers la troisième vague»
Photo: Josie Desmarais/Métro

La troisième vague sera bientôt derrière, selon le premier ministre François Legault. Encouragé par la situation épidémiologique, son gouvernement lâche du lest en Outaouais en plus d’évoquer des desserrements ailleurs au Québec.

«On est en train de passer à travers la troisième vague», a signifié M. Legault, mardi. Les secteurs de l’Outaouais qui restaient en «zone d’urgence» jusqu’à maintenant passeront donc au rouge lundi.

Quant à Lanaudière, aux Laurentides et à la Montérégie, «on sent que ça s’en vient, la zone orange», a indiqué M. Legault. Pour le moment, les trois régions n’ont pas le droit d’ouvrir les restaurants et doivent envoyer les élèves de troisième, quatrième et cinquième secondaire à l’école en personne un jour sur deux.

Le premier ministre a l’espoir de voir plusieurs régions passer vers l’orange d’ici l’été. «On veut cheminer vers le jaune», a-t-il dit. D’ici là, Québec laisse entrevoir le dépôt imminent de sa séquence de réouvertures.

«L’été s’annonce mieux que l’été passé», a lancé M. Legault.

Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, ne s’inquiète pas outre mesure qu’une potentielle quatrième vague vienne gâcher la saison estivale. «On se donne des conditions actuellement au Québec pour pouvoir [s’en abriter]», a-t-il avancé.

«Je me pince tous les soirs, quand je regarde les données québécoises, puis ça, c’est grâce à l’effort de tous. Encore un peu, une petite fin de marathon, là, puis vaccin, puis envoye!» – Horacio Arruda, directeur national de santé publique

Un effet vaccin?

Pour une deuxième journée consécutive, les autorités sanitaires rapportent moins de 700 cas d’infection au Québec. Elles enregistrent un décès en plus et trois hospitalisations actives de moins.

La transmission poursuit justement sa tendance à la baisse. La moyenne mobile du nombre de cas par jour est récemment passée sous la barre des 900.

L’opération vaccinale n’y est sans doute pas étrangère. Tranquillement, le Québec s’approche des 50% de gens vaccinés. En date de mardi, le pourcentage national s’élevait à 43%.

En pleine «semaine des jeunes», le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a invité les 18 à 29 ans à prendre rendez-vous rapidement pour se faire vacciner.

«C’est à eux qu’on a demandé de faire des sacrifices. C’est eux qui avaient des jobs dans les restaurants, des jobs à temps partiel. Là, on a la chance de leur retourner la balle», a-t-il poursuivi.

«Vacciner, ça rime avec liberté, ça rime avec solidarité, puis ça rime surtout avec bel été.» – François Legault, premier ministre du Québec

Les 25 à 29 ans peuvent prendre rendez-vous pour la vaccination depuis mardi après-midi. Le tour des 18 à 24 ans doit venir vendredi. Quant aux 12 à 17 ans, qui devraient avoir accès au vaccin à l’école, Québec se dit toujours en attente d’un avis officiel du Comité d’immunisation du Québec. Celui-ci devrait arriver cette semaine.

«Nos 12 à 17 ans, on les ferait probablement à la fin juin», plutôt que de devancer les deuxièmes doses vaccinales, a évoqué le ministre Dubé.

Articles similaires