National
11:27 6 mai 2021 | mise à jour le: 6 mai 2021 à 16:47 temps de lecture: 3 minutes

Déconfinement en Saskatchewan: «je veux la même chose», dit Legault

Déconfinement en Saskatchewan: «je veux la même chose», dit Legault
Photo: Josie Desmarais/MétroLe Premier ministre François Legault

François Legault s’inspire des voisins pour sa séquence de réouvertures. Le plan de retour à la normale de la Saskatchewan, qui fait rimer le déconfinement avec certains objectifs de vaccination, pique la curiosité du premier ministre.

«Je veux la même chose», a lancé le premier ministre lors d’une mêlée de presse en matinée, jeudi. Il a d’ailleurs fait la demande au ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, de s’en inspirer.

Le plan du Saskatchewan, disponible uniquement en anglais

«Lundi, j’ai envoyé le plan de Scott Moe à Christian et je lui ai dit: je veux la même chose.» – François Legault, premier ministre du Québec

Le plan de réouvertures de la Saskatchewan est le premier de son genre au Canada. Les voisins Américains en ont aussi un.

Pour le premier ministre saskatchewanais, Scott Moe, les objectifs sont simples: lorsque 70% des 40 ans et plus auront reçu une première dose, bars et restaurants pourront ouvrir à capacité réduite, tout comme les chaumières, qui pourront accueillir dix personnes à la fois. Puis, quand 70% des 30 ans et plus auront leur premier vaccin, certains rassemblements de jusqu’à 150 personnes pourront reprendre.

Enfin, quand sept adultes sur dix auront leur première dose, «la plupart des restrictions seront levées», souligne le gouvernement saskatchewanais dans un graphique qui a fait le tour du Web. Selon les autorités sanitaires de la province, ces cibles devraient être atteintes à la mi-juillet.

Une séquence

François Legault a déjà évoqué l’arrivée prochaine d’une «séquence» de réouvertures au Québec. Or, il pourrait différer légèrement de celle de la Saskatchewan.

«Le plan de Scott Moe se base seulement sur le pourcentage de vaccination. Ce qu’on nous dit à la santé publique, c’est qu’il faut aussi qu’on fasse état de la contagion dans différents secteurs du Québec», a-t-il indiqué.

C’est d’ailleurs la Santé publique qui tranchera, a signifié le premier ministre jeudi.

«On essaie aussi de regarder ce que le CDC [Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies] a sorti, qu’est-ce qui s’est donné en France, a d’ailleurs résumé le ministre de la Santé, jeudi après-midi. On prend un petit peu plus de temps pour arrimer tous ces plans-là, prendre les meilleures pratiques.»

Quant à la date de publication de la séquence, François Legault ne s’avance pas trop. «Dans les prochaines semaines», a-t-il dit.

Articles similaires