National

COVID-19: Le vaccin BCG ne procure pas un effet protecteur, selon une étude québécoise

La question avait été soulevée au début de la pandémie. Y-a-il une corrélation entre la vaccination BCG (Bacille de Calmette-Guérin) contre la tuberculose et un plus faible taux de mortalité due à la COVID-19? Pas si sûr, réplique une équipe de recherche québécoise en publiant ses travaux dans la revue Vaccine.

Cette équipe de scientifiques, qui s’est penchée sur l’effet protecteur du vaccin BCG à long terme contre la COVID-19, estime que le fait d’avoir été vacciné durant l’enfance avec le vaccin BCG contre la tuberculose n’est pas un facteur protecteur à long terme face à la COVID-19, contrairement à ce qu’on a pu penser en début de pandémie. 

Relevant de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), des universités de Sherbrooke, de Montréal et de Laval, ces scientifiques expliquent que la méthodologie des études effectuées jusque-là ne permettait pas de déterminer si les personnes ayant reçu le vaccin BCG étaient celles qui présentaient une meilleure survie.

«Notre étude a démontré, de façon très convaincante, que le BCG, un puissant stimulateur de l’immunité innée, ne confère pas une protection à très long terme contre la COVID-19. Ce n’est pas le résultat que nous espérions, mais au moins cette question, qui était pertinente, surtout pour les pays du Sud, peut être éliminée des écrans radars»,  explique Dr Jacques Pépin, premier auteur de l’étude et professeur associé à l’Université de Sherbrooke et au Centre de recherche du CHUS.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet