National

Le variant Omicron représente 80% des cas au Québec, selon l’INSPQ

Photo: iStock

Omicron gagne du terrain à une vitesse fulgurante à l’échelle mondiale, et la tendance gagne le Québec. Le variant représente désormais quatre cas sur cinq dans la province.

«Les analyses des laboratoires sentinelles révèlent une progression très rapide du variant Omicron, avec une prévalence se situant à environ 80%, et ce à peine trois semaines après le premier cas confirmé au Québec», annonce l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Le premier cas d’Omicron au Québec a été détecté le 29 novembre. Depuis, l’INSPQ analyse sa présence en vertu du programme de surveillance des variants géré par le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ). Quatre laboratoires participent à l’effort de repérage du variant, soit les laboratoires du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHU de Québec-Université Laval), du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM), du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et de l’Hôpital de Saint-Eustache.

«Considérant la vitesse à laquelle Omicron s’est installé dans les autres pays et ailleurs au Canada, il n’est plus pertinent ni réaliste de tenter de le freiner par le criblage systématique des cas positifs et une gestion différente des cas et des contacts», indique l’INSPQ.

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, le Québec a franchi la barre des 5000 infections quotidiennes de COVID-19. Le nombre d’hospitalisations a également encore augmenté. Selon le dernier bilan gouvernemental, 5043 nouveaux cas se sont ajoutés au cours des 24 dernières heures. Le nombre de nouveaux cas quotidiens a ainsi quadruplé en deux semaines.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet