National

Party en avion: l’AMF avait à l’oeil James William Awad

James William Awad est l'organisateur du vol Montréal-Cancún à bord duquel des influenceurs ont fait la fête. Photo: Photo tirée d'Instagram

L’organisateur du party d’influenceurs en avion lors d’un vol Montréal-Cancún, James William Awad, a déjà fait l’objet d’une mise en garde de la part de l’Autorité des marchés financiers (AMF). On lui reprochait de solliciter illégalement des investissements.

C’était en 2015, à l’époque où le jeune homme aujourd’hui âgé de 28 ans s’appelait Kevin Awad. En effet, il a changé de nom pour James William Awad en 2019, selon les archives des avis de changement de nom publiés par le directeur de l’état civil.

Il y a sept ans, l’Autorité des marchés financiers a publié en juin 2015 une mise en garde à l’égard des activités de Kevin Awad et de la société KJRVS inc., dont il était président et actionnaire.

L’Autorité indique que M. Awad aurait approché des gens par l’entremise de sa page Facebook en affirmant offrir un système d’investissement unique. «Kevin Awad n’est pas inscrit auprès de l’Autorité. Il ne peut donc pas solliciter ni agir à titre de courtier auprès des consommateurs québécois afin qu’ils investissent», peut-on lire dans le communiqué. 

Selon le registre des entreprises du Québec, la société KJRVS inc. a toutefois été radiée d’office en 2018 suite à la non-production de deux déclarations de mise à jour annuelle consécutives. Un jugement datant de septembre 2015 contre M. Awad et KJRVS inc. lui interdit notamment «d’effectuer, pour le compte d’autrui, directement ou indirectement, une opération sur valeurs».

Une nouvelle entreprise

Aujourd’hui renommé James William Awad, le jeune homme est dorénavant président d’une autre entreprise appelée TripleOne Inc., et ce, depuis 2019.

La compagnie est une start-up technologique enregistrée comme une société d’investissement. Selon le registre des entreprises, il s’agit d’une société de portefeuille, ou holdings. Selon sa documentation disponible en ligne, TripleOne Inc. cherche à créer un marché de cotravail «décentralisé» basé sur sa propre cryptomonnaie. 

Une fête à portée internationale

Depuis le début de la semaine, James William Awad fait les manchettes puisqu’il est l’organisateur du vol Montréal-Cancún à bord duquel des influenceurs se sont filmés en train d’enfreindre de nombreuses règles, tant sanitaires que d’aviation. 

Les images les montrant faire la fête en plein vol ont fait le tour du Québec, et même du monde. Transports Canada a ouvert une enquête, à la demande du ministre des Transports.

La compagnie aérienne Sunwing a annulé le vol de retour des influenceurs et Air Transat a annoncé aujourd’hui que l’embarquement leur serait aussi refusé à bord de ses avions. Un peu plus tard, Air Canada a annoncé avoir pris la même décision.

Plus tôt aujourd’hui, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a qualifié les voyageurs indisciplinés de «gang de sans-dessein» en marge d’un point de presse.

M. Awad, qui fait aussi de la musique sous le nom de scène Senior, n’avait pas répondu à notre demande d’entrevue au moment d’écrire ces lignes. Il a toutefois publié de nombreux messages sur Twitter depuis le début de l’affaire. Un tweet, supprimé depuis, affirmait simplement «It was worth it» («Ça en valait le coup»).

Il a ensuite affirmé qu’il «prend l’affaire très au sérieux» et souhaite «prendre du recul».

Avec la collaboration de Gabrielle Morin-Lefebvre

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet