National

Le fédéral prêt à offrir des vaccins contre la variole du singe au Québec

Photo: Josie Desmarais

La santé publique fédérale pourrait offrir des vaccins contre la variole du singe au Québec. Des discussions seraient en cours avec la province.

La Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, et le Dr Howard Njoo, administrateur en chef adjoint de la santé publique, ont été questionnés sur la variole du singe pendant un point de presse sur la pandémie de COVID-19 (coronavirus). Ils ont dit être prêts à prêter main-forte.

«On doit regarder tous les modes de transmissions. On sait que c’est habituellement à travers des contacts étroits, des gouttelettes respiratoires, mais si vous êtes en contact étroit avec des sécrétions infectieuses, notamment d’une lésion cutanée ou d’un ulcère […], ça peut être différentes manières dont le virus peut se transmettre», explique la Dre Theresa Tam.

L’administratrice en chef de la santé publique du Canada veut miser sur une communication efficace et des approches ciblées afin de bien informer la population sur le développement de cette épidémie.

Épidémie en cours

Les premiers cas de la variole du singe à Montréal ont été signalés le 12 mai dans des cliniques spécialisées dans les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS). Cependant, il ne s’agit pas d’une maladie transmise sexuellement.

Le virus se transmet principalement par des contacts prolongés et rapprochés avec une personne infectieuse et la période d’incubation varie de 5 à 21 jours.

Rappelons que la gestion de l’éclosion de variole du singe passe de la Direction régionale de la santé de Montréal au ministère de la Santé du Québec, alors que deux cas sont confirmés au Québec et que d’autres cas suspects s’ajoutent au bilan. En ce moment, une vingtaine de cas de variole du singe sont considérés comme suspects au Québec.

Le Royaume-Uni a été le premier pays à signaler des cas à partir du 6 mai.

Symptômes?
Les symptômes de la variole du singe, ou variole simienne, comprennent de la fièvre et des ganglions enflés, des ulcérations génitales et orales, des éruptions cutanées et des douleurs musculaires.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet