National

La 7e vague de la pandémie est «sous contrôle», assure la santé publique

Photo: Josie Desmarais / Métro

Selon la conseillère médicale stratégique senior de la Direction générale de la santé publique, la situation «tend à se stabiliser» au Québec.

«Nous somme dans une 7e vague au Québec où le variant BA.5 est prédominant […]. », déclare Dre Marie-France Raynault dans un point de presse, jeudi.

La docteure a fait le point ce jeudi sur l’évolution de l’épidémie de la COVID-19 au Québec. Pour une rare fois, ni le premier ministre, ni le ministre de la Santé, ni le directeur national de la santé publique ne sont présents. Pour elle, la situation n’est pas dramatique comme lors de la première vague.

«Beaucoup de gens continuent à se présenter avec des symptômes au travail ou dans des événements», a-t-elle cependant souligné.

Selon Dre Raynault, le retour du masque obligatoire n’est pas prévu mais la santé publique recommande seulement d’en garder un «à portée de main» dans les déplacements et les lieux publics.

Vivre avec le virus, c’est vivre normalement mais en prenant des précautions de base

Dre Marie-France Raynault

Vaccination

Dre Raynault recommande une dose de rappel six mois après la dernière, notamment pour les plus de 60 ans.

Concernant une éventuelle campagne de vaccination des 6 mois à 5 ans, la santé publique du Québec attend des recommandations supplémentaires du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) sur sa mise en place.

Quant à une 3e dose pour les 5 à 12 ans, Mme Raynault estime que «ce n’est pas prévu actuellement». «Si des avantages sont démontrés, on le mettra en place», explique-t-elle.

Questionnée au sujet du retour des tests aléatoires obligatoires dans les aéroports, Dre Marie-France Raynault a cela pourrait permettre « de déceler des variants chez des voyageurs », explique Dre Raynault.

Selon la conseillère médicale stratégique, les situations de tension en milieu hospitalier sont plus liées à un manque de personnel qu’aux hospitalisations en lien avec la COVID-19. Par ailleurs, dans le réseau de la santé, 7 236 travailleurs de la santé sont aujourd’hui absents pour des raisons liées à la COVID-19.

7e vague en cours

Le ministre de la Santé Christian Dubé l’avait confirmé lors d’un point de presse tenu jeudi 7 juillet: le Québec se trouve aujourd’hui dans la septième vague de la COVID-19. Tous les indicateurs pointent vers une forte reprise de la pandémie. La santé publique du Québec rapporte aujourd’hui 18 nouveaux décès liés à la COVID-19 et une hausse de 93 hospitalisations.

Outre les statistiques quotidiennes du ministère de la Santé, les concentrations du virus étaient en hausse dans les égouts de Montréal et de Laval, selon les dernières données de l’INSPQ.

Des mesures ont déjà été prises, notamment par l’Agence de la santé publique du Canada qui a annoncé la reprise des tests aléatoires de dépistage obligatoire aux aéroports de Vancouver, Calgary, Montréal et Toronto à partir du 19 juillet. Ils avaient été suspendus le 11 juin dernier. Par ailleurs, seuls les voyageurs ayant reçu deux doses de vaccin peuvent entrer au Canada.

Santé Canada a autorisé aujourd’hui un premier vaccin pour les enfants de 6 mois à 5 ans. De son côté, l’Ontario vient tout juste d’ouvrir la 4e dose à tous les 18 ans et plus, ce que le Québec a approuvé en mai dernier.

Malgré le portrait épidémiologique actuel, M. Dubé excluait le retour de mesures sanitaires jeudi dernier. Il estimait alors que l’on était «plus rendu à obliger les choses alors que les gens connaissent très bien les risques».

Avec la collaboration de Yann Nopieyie

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet