Soutenez

Le Collège des médecins retire toutes les restrictions à la pilule abortive

Toutes les restrictions liées à la prescription de la pilule abortive sont levées.
Toutes les restrictions liées à la prescription de la pilule abortive sont levées. Photo: iStock

 «À la lumière des données probantes recueillies et analysées sur l’utilisation de la pilule abortive», le Collège des médecins annonce lever toute restriction en lien avec la prescription de la pilule abortive.

Jusqu’à récemment, les patient.e.s voulant avoir accès à la pilule abortive devaient passer une échographie, et les médecins devaient avoir suivi une formation pour être en mesure de prescrire le médicament. Les modalités entourant l’enjeu de l’échographie avaient été modulées pendant la pandémie.

Ces deux obligations sont donc levées à compter d’aujourd’hui. Tous les médecins doivent toutefois s’assurer de disposer des «connaissances et compétences nécessaires» pour prescrire cette médication. Les cliniciens doivent maintenant considérer la pilule abortive «comme tout autre soin, médicament ou traitement, conformément à ses obligations déontologiques».

Le rôle du Collège est d’assurer la protection du public, mais il a aussi le devoir de veiller à ce que ses règles reflètent les avancées de la science, les données probantes, et l’évolution de la société. C’est ce qu’il fait aujourd’hui.

Le président du Collège des médecins du Québec, Mauril Gaudreault, M.D.

Le Collège des médecins n’impose plus de formation à ses membres pour acquérir les compétences et connaissances nécessaires à la prescription de la pilule abortive. Il s’assure toutefois qu’une formation soit accessible et à leur disposition.

Cette question est à l’étude depuis le mois de janvier, le but étant d’actualiser les mesures entourant l’accessibilité de la pilule. D’autres aspects en lien avec l’interruption volontaire de grossesse (IVG), comme le nombre maximal de semaines de gestation pour la prescrire ainsi que la contribution d’autres professionnel de la santé pour la prescription de cette médication, seront explorés par le groupe de travail.

Le 29 juin dernier, 262 médecins avaient écrit une lettre ouverte demandant au Collège des Médecins de lever toutes les restrictions à l’accès à la pilule abortive.

Dans le communiqué de presse diffusé jeudi, le Collège des médecins souligne la décision récente de la Cour suprême américaine en lien avec l’avortement. Celle-ci aurait contribué à ramener à l’avant-plan les questions concernant les enjeux liés à l’accès de la pilule abortive.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.