National

La vaccination des jeunes enfants commencera lundi

Le directeur national de la Santé publique par intérim, Dr Luc Boileau. Photo: Josie Desmarais/Métro

Les enfants de six mois à cinq ans pourront recevoir un vaccin dès lundi. Le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) a émis une recommandation favorable en ce sens jeudi.

Québec a déjà reçu 70 000 doses de vaccin pour cette portion de la population, dont font partie 400 000 enfants. «Je ne crois pas que tout le monde ira chercher une dose, mais nous serons en mesure de fournir, si c’est le cas», a indiqué le directeur national de santé publique lors d’une conférence de presse tenue jeudi à Montréal.

La semaine dernière, Santé Canada approuvait le vaccin Spikevax de Moderna, destiné aux enfants. Le quart d’une dose régulière offerte aux adultes leur est injecté, soit 25 mg. Trois injections seront nécessaires pour les enfants immunosupprimés, tandis qu’une seule suffira pour ceux qui ont déjà contracté la maladie.

Les parents sont invités à prendre rendez-vous sur Clic Santé dès aujourd’hui.

Vers un plateau

«Une certaine stabilité est à venir pour les cas de COVID-19», selon Luc Boileau.

On constate plus de décès parce que plus de gens attrapent la COVID, mais on est dans un autre monde comparativement aux dernières années.

Luc Boileau

Jeudi, 20 nouveaux décès liés à la COVID-19 et une hausse de 53 hospitalisations ont été annoncés. Cinquante-neuf personnes se trouvent toujours aux soins intensifs, dont 30 en raison de la COVID-19, soit une augmentation de deux par rapport à la veille. Dans le réseau de la santé, 7349 travailleurs de la santé sont absents pour des raisons liées à la COVID-19.

Aucune mesure sanitaire supplémentaire ne sera imposée, a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault. «Il y a eu une augmentation des cas; par contre, ce qu’il est important de comprendre, c’est qu’avec le nouveau variant, il y a moins d’hospitalisations et de décès», a-t-il justifié en conférence de presse à Montréal, jeudi.

Crise dans les hôpitaux

Dans le contexte actuel, le Collège des médecins demande à la population de porter le masque. À Montréal, le taux de fréquentation des urgences atteint présentement 119 %, selon Index Santé.

Si le Dr Boileau a offert son soutien à leur message, il écarte tout de même la possibilité d’imposer le masque à nouveau. «Ils ont manifestement une connaissance importante de la situation hospitalière, admet-il. Mais il faut être prudent dans l’idée de ramener des mesures obligatoires. Nous sommes capables de traverser tout cela si tout le monde y met de la bonne volonté.»

Parallèlement, le Parti québécois demande au gouvernement d’établir un plan pour rétablir la situation dans les salles d’urgence de la province.

«L’état d’épuisement des travailleurs du réseau de la santé est préoccupant, et ce sont les patients qui paient le prix de cette mauvaise gestion. Pendant ce temps, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, brille par son absence», dénonce le responsable du parti en matière de santé, Joël Arseneau.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet