Soutenez

De la proximité pour vacciner les 5-11 ans

Le vaccibus sillonnera Montréal-Nord, Saint-Laurent, La Petite-Patrie, Villeray et Ahuntsic-Cartierville.
Le vaccibus sillonnera Montréal-Nord, Saint-Laurent, La Petite-Patrie, Villeray et Ahuntsic-Cartierville. Photo: Gracieuseté / CIUSSS du NIM

Alors que la campagne de vaccination des 5-11 ans a débuté fin novembre, les autorités peinent toujours à rejoindre cette tranche d’âge. À Montréal, le taux de vaccination varie en fonction des arrondissements, allant de 48% pour Montréal-Ouest , 18% pour Ahuntsic-Cartierville à 10,2% pour Saint-Léonard.

Pour mieux rejoindre cette population, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS du NIM) déploie de nouvelles approches de vaccination mobile pour convaincre les jeunes de 5 à 11 ans de tendre le bras. Sur le territoire couvert par le CIUSSS du NIM, près de 50% des 5 à 11 ans ont reçu une première dose. 

Se rapprocher des écoles

Le CIUSSS du NIM a lancé sa campagne de vaccination mobile dans les écoles le 24 janvier dernier. L’objectif est de proposer la vaccination aux 88 écoles de son territoire, qui se situent dans Saint-Laurent, Montréal-Nord, Ahuntsic-Cartierville, Villeray et La Petite-Patrie.

Depuis le lancement de la campagne, les équipes de vaccination ont pu injecter 2075 doses, dont 498 premières doses de vaccin.

Selon la coordinatrice de la vaccination mobile du CIUSSS du NIM, Amélie Thiffault, le défi qu’amènent les écoles n’est pas sur le terrain, mais plutôt en amont. Elle déplore un manque de ressources concernant l’information sur le vaccin, ce qui génère de la méfiance à l’égard de la vaccination chez les 5-11ans.

Sur place, les équipes de vaccination répondent aux questions des parents et des enfants. Les plages horaires de vaccination s’étendent même jusqu’aux plages horaires des services de garde afin que les parents puissent accompagner leur enfant et se faire eux-mêmes vacciner s’ils le souhaitent. Le personnel scolaire est aussi le bienvenu lors de ces opérations.

Cette campagne de vaccination dans les écoles se terminera normalement le 24 février.

Un vaccibus pour plus de proximité

À partir du 5 février, le CIUSSS du NIM sillonnera les rues de son territoire avec un vaccibus. L’opération commencera dans le quartier de Montréal-Nord.

L’équipe de vaccination ira faire du porte-à-porte pour notifier la population de la présence du vaccibus dans sa rue, la veille et le jour des opérations. L’objectif du vaccibus est de cibler avec précision les endroits où le taux de vaccination reste faible afin de répondre aux besoins de la population.

«La vaccination de proximité donne une meilleure réponse, explique Amélie Thiffault. Chaque bras vacciné est une victoire.»

L’équipe du CIUSSS du NIM souhaite élargir les opérations du vaccibus sur une base quotidienne et s’est donné pour le moment deux mois pour parcourir son territoire.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Ahuntsic-Cartierville.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.