Soutenez

Vous hésitez quant à la vaccination de votre enfant, cette étude est faite pour vous

Les membres communautaires du projet ÉCHO. Les parents et les adolescents résidants des quartiers Parc-Extension et Montréal-Nord, où se déroule le projet, à la journée de lancement et de première formation en novembre 2021. Photo: Gracieuseté/Projet ECHO

Une étude est en cours dans le quartier de Parc-Extension et l’arrondissement de Montréal-Nord quant à l’hésitation vaccinale des adolescents et des parents pour leurs enfants. L’étude indépendante, menée par des chercheuses du Centre de recherche en Santé Publique affilié à l’École de Santé Publique de l’Université de Montréal, est actuellement à la recherche de participants.

L’étude communautaire ECHO souhaite comprendre l’hésitation vaccinale dans le but de «tester et évaluer des solutions pour renforcer la confiance envers le vaccin contre la COVID-19». Le site Internet du projet l’explique mieux : «Il existe d’importantes lacunes dans les connaissances sur la manière d’améliorer la confiance dans les vaccins COVID-19 et de remédier aux inégalités en matière de vaccination».

Ce faisant, les chercheurs souhaitent notamment «réduire les tensions liées à la vaccination dans les écoles des quartiers de Montréal-Nord et de Parc-Extension».

Et les chercheurs cherchent des participants. Le docteur en innovation entrepreneuriale et expert en design thinking Niels Billou, qui collabore au projet, se veut rassurant. «C’est un projet indépendant qui ne dépend pas du gouvernement. C’est aussi l’occasion de faire partie de la solution et les informations que vous donnez sont confidentielles».

En effet, avec les tumultes de la pandémie et de la peur du vaccin, il semble que ce soit tout un défi que de recruter des participants. À ce jour, une vingtaine a accepté. L’équipe cherche cependant à interviewer une cinquantaine de personnes.

Comme l’explique Hina Riaz, chercheuse communautaire, «c’est un défi de trouver des personnes à qui parler. Les gens hésitent face à la vaccination et ne sont pas forcément à l’aise pour parler de ce sujet».

Comment fonctionne le projet?

Le projet se fait en deux étapes, précise la coordinatrice du projet, Krystelle Abalovi. Tout d’abord, un sondage est mené dans plusieurs écoles du quartier et de l’arrondissement. Sept écoles primaires et deux secondaires participent au projet. Par exemple, les écoles secondaires Henri-Bourassa dans Montréal-Nord et Lucien-Pagé dans Parc-Extension en font partie.

Quatre équipes constituées chacune de 4 chercheurs communautaires et d’un mentor ont été créées après recrutement au sein de la communauté. Deux équipes d’adolescents qui interviewent des adolescents, et deux équipes de parents qui, elles, interviewent des parents. Hina Riaz en fait justement partie.

Les personnes qui souhaitent participer sont interviewées durant 30 à 45 minutes. Ces entrevues offrent également une rémunération de 25 dollars au terme de celles-ci.

Approche scientifique

Le projet veut avoir une approche de l’innovation centrée sur l’humain, selon le Dr. Billou. Le but est de mettre les participants à l’étude au cœur des stratégies et des solutions quant à l’hésitation vaccinale.

Selon les responsables du projet, des résultats préliminaires devraient être connus d’ici le début du printemps. Le projet a d’ailleurs débuté vers la fin du mois de novembre.

Et l’approche se veut transparente. Bien que les parents et adolescents chercheurs sont toutes et tous vaccinés, il est possible que certains parents embauchés n’aient pas encore fait vacciner leur enfant, précise Mme Abalovi.

Elle souligne que l’un des aspects intéressants de l’étude est de voir des parents qui ont des doutes s’investir pour mieux les comprendre et y trouver des réponses.

Et c’est la même chose du côté des adolescents qui ont été embauchés pour mener les entrevues. Ils sont tous vaccinés, mais ce n’est pas pour ça qu’ils n’ont pas de questions, souligne la coordinatrice. Notamment quant au nombre de doses nécessaires.

Pour les personnes qui souhaiteraient participer à cette étude, les informations peuvent être trouvées sur le site Internet du projet ECHO.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.