Soutenez

Jean-Martin Aussant quitte la vie politique

Photo: Denis Beaumont/Métro

Le chef d’Option nationale (ON), Jean-Martin Aussant, se retire de la vie politique active pour pouvoir concentrer son énergie sur sa famille.

«J’ai pris la difficile décision de me retirer de la vie politique le temps que ma vie familiale soit plus propice à un engagement aussi intense et entier que celui de faire de la vie politique active», a déclaré mercredi M. Aussant, le cœur gros.

«Je ne sais pas si quelqu’un est capable d’être chef de parti à temps plein et père de jumeaux de deux ans. Je n’y suis pas arrivé. Voir des enfants grandir, ça ne se fait pas deux fois», a-t-il ajouté.

M. Aussant devient dès lors un simple militant au sein du parti qu’il a fondé il y a deux ans, après avoir claqué la porte du Parti québécois. Il contestait alors le leadership de la chef, Pauline Marois. Il a promis de revenir un jour à la politique parce que «la cause [de la souveraineté] est trop importante». «Le cœur y est encore», a insisté l’économiste de formation. Pour le moment, il n’a aucun plan pour sa vie professionnelle pour le moment.

Très ému, M. Aussant a remercié les militants et sa compagne, Catherine, qui ont contribué à l’essor d’ON.

Jean-Martin Aussant était la figure de proue d’ON. Le chef démissionnaire croit que son parti sera en mesure de survivre à son départ. «Je suis le visage le plus connu, mais le nombre de leaders naturels que j’ai rencontrés ces dernières années est phénoménale, a-t-il affirmé. Ce sont des sommités dans leur domaine qui ont un potentiel immense.»

«Le parti doit poursuivre son travail parce que c’est le seul parti qui fait résolument, clairement et complètement la promotion de la souveraineté au Québec, a renchéri M. Aussant. Ce serait insensé que la moitié de la population n’ait aucun parti qui fasse la promotion de ce qu’ils ont choisi au dernier référendum.»

La vice-présidente d’ON, Nathalie Dufour, est devenu chef du parti souverainiste le temps que le parti choisisse un nouveau dirigeant.

La première ministre, Pauline Marois a présenté ses respects à Jean-Martin Aussant. Elle a souligné la passion et la détermination dont il a fait preuve pour défendre la souveraineté du Québec. «Le Québec pourra compter sur lui, peu importe où il sera», a affirmé Mme Marois.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.