National

La supériorité du «nous» sur l’homophobie du «eux-autres»

Comme pour appuyer leur argumentation en faveur de la proposition de Charte des valeurs québécoises, certains athées bien pensants dénoncent l’homophobie des croyants, balayant d’un seul trait l’homophobie de gros jambons bien de chez nous et absolument pas religieux.

Dans un billet récent, Sophie Durocher se réjouissait de voir deux filles qui se frenchent sur l’affiche québécoise du film La vie d’Adèle. Pas parce qu’elle a des points en commun avec ce chauffeur de taxi, mais parce qu’«en cette période de débat sur la place de la religion, on affichera clairement à ceux et celles dont la religion condamne l’homosexualité,  que deux filles qui se “frenchent” y’a rien là…». Oublie-t-elle que lors de la campagne du Ministère de la Justice pour contrer l’homophobie, le plus grand tollé est venu des radios-poubelles?

Je vous propose une brève incursion dans cet univers de mécréants :

«Quelqu’un qui, par choix ou parce qu’il est né de même, est homosexuel, c’est pas de mes « criss » d’affaires, dit-il. Mais par contre s’ils se frenchent devant moi, ah ça ça m’écœure, c’est pour ça que je vous dis que je suis limite. Ça, j’aime pas ça.» –Jeff Fillion

«Moi je suis de l’ancienne école, je pense qu’un homme va avec une femme (…) l’homosexualité on disait, je l’sais pas si on le dit encore, que c’est une maladie. » – Jacques Rougeau

«Il y a à l’intérieur du mouvement féministe beaucoup trop de GLF [de gouines lesbiennes folles]». – Sylvain Bouchard

Évidemment, il est facile de faire le lien entre l’intransigeance de la religion envers l’homosexualité et les individus qui pratiquent une religion : leur grand maître dit que l’homosexualité, c’est mal. Ils doivent bien penser la même même affaire! Mais ce n’est pas parce qu’on porte le voile que l’on croit forcément, comme un hurluberlu anonyme me l’a suggéré sur Twitter, qu’il faille «tuer les lesbiennes». De la même façon que ce n’est pas parce qu’on est d’allégeance chrétienne que l’on pense pareil que la Westboro Baptist Church. L’amalgame est dangereux. Il y a plusieurs façons d’être musulman comme il y a plusieurs façons d’être chrétien ou même athée.

Ce n’est pas avec de l’islamophobie qu’on va contrer l’homophobie. Il faudra toujours être vigilant envers l’homophobie, peu importe qu’elle émane de la religion ou de la simple bêtise. Et comme je l’ai déjà dit, le code vestimentaire n’y changera rien.

Articles récents du même sujet