National

L'oeuvre de Mike Frastacky se poursuit en Afghanistan

Les amis d’un homme de Vancouver, tué en Afghanistan il y a deux ans, travaillent fort pour continuer son rêve.

Mike Frastacky, un menuisier de Vancouver, a été tué par balles le 23 juillet 2006, à l’âge de 56 ans, par un inconnu dans la ville de Nahrin, au Nord-Est du pays, alors qu’il se trouvait en Afghansitan pour construire une école.

Zakia Kator, la fille d’un Afghan avec qui Frastacky travaillait sur l’école, a aidé à mettre sur pied la Fondation humanitaire Mike Frastacky et amasse des fonds pour que la fondation puisse continuer à se développer.

«[Frastacky] avait quelque chose à donner au monde et il voulait faire une différence», dit Kator, que Métro a rejoint par téléphone en Californie, où elle habite.

Kator explique qu’il y a environ 750 étudiants qui vont à cette école aujourd’hui, plus précisément 50 depuis l’an passé et 170 depuis la mort de Frastacky.

À ce jour, on ne sait toujours pas pourquoi il a été tué, bien que certains ont avancé que c’était parce que les filles étaient acceptées et éduquées à son école.

SUR LE MÊME SUJET

Articles récents du même sujet