Art de vivre
19:27 14 janvier 2014

Plaidoyer pour la cigarette électronique

Plaidoyer pour la cigarette électronique
Photo: Joe Raedle/Getty

La cigarette électronique est un outil révolutionnaire, qui va permettre à des millions de fumeurs d’en finir avec le tabac sans souffrir. C’est du moins ce qu’avance le tabacologue français Philippe Presles, dans son nouveau livre La cigarette électronique, qui fait l’éloge de la e-cigarette.

Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ce livre?
La e-cigarette est encore méconnue, tant des fumeurs que des politiciens, qui se montrent souvent réticents. Et pourtant… Le taux de réussite avec cet outil est du jamais vu! Avant, seulement 5% des fumeurs qui voulaient arrêter y parvenaient à l’aide de substituts nicotiniques. Depuis un an je suggère la e-cigarette à mes patients, pas moins des deux tiers ont arrêté de fumer en un mois, tandis que l’autre tiers diminue drastiquement sa consommation.

Vous répétez dans le livre que la cigarette électronique est inoffensive, comment en être sûr?
Ce qui est dangereux, c’est la combustion du tabac. Le fait de brûler le tabac fabrique du goudron, du monoxyde de carbone et des particules fines qui causent les maladies mortelles. Dans les e-cigarettes, il n’y a aucune combustion, c’est de la vapeur d’eau. Certes, elles peuvent contenir un liquide à base de nicotine. La nicotine comme tel n’est pas nocive pour la santé, mais elle peut créer une forte dépendance.

[pullquote]

Y a-t-il des études qui appuient ses constats?
Il en faudrait plus, mais il y en a. En France, les experts ont fait un rapport de 300 pages pour l’Office français de prévention du tabagisme, qui conclut que la e-cigarette est infiniment moins dangereuse que la cigarette. Il reste quelques inconnus, comme les risque liés aux arômes, mais ça, à côté de la certitude de cancer ou d’infarctus avec le tabac, ça ne fait pas le poids…

Donc, selon vous, il faut légaliser la e-cigarette?
Oui et ça presse! Le plus rapidement elle sera réglementée et répandue, le plus vite on fera disparaître le tabac. Si ceci se fait partout dans le monde, je prévois que d’ici 10 ans, il y aura autant de gens qui vont «vapoter» que de gens qui vont fumer.

Effet sur les jeunes: Québec est craintif
«Les cigarettes électroniques ne sont pas règlementées, c’est un bordel de produits!» s’exclame le Dr Horacio Arruda, sous-ministre adjoint à la Santé, ajoutant que la révision de la loi sur le tabac est prévue en 2014. Selon lui, Québec et Ottawa hésitent à légaliser cet outil. «Je n’aime pas la façon dont le lobby du tabac s’est accaparé le produit pour séduire les jeunes consommateurs et créer de nouveaux fumeurs», déclare le Dr Arruda.

Livre cigarette électronique
La cigarette électronique. Enfin la méthode pour arrêter de fumer facilement.
En librairie dès le 22 janvier.
Éditions de l’Homme