National

Le Canada, un des plus grands pollueurs planétaires

Le Canada, un des plus grands pollueurs planétaires
Photo: Archives Métro

Le Canada occupe le troisième rang mondial des pays contribuant le plus au réchauffement climatique par habitant, révèle une étude menée par des chercheurs de l’Université Concordia.

L’étude, durant laquelle les chercheurs ont analysé de centaines de bases de données, permet de calculer exactement comment chaque pays est coupable du réchauffement planétaire. «La méthode que nous avons utilisée est nouvelle et unique, explique Damon Matthews, le professeur qui a dirigé l’étude. Pour une première fois, nous avons réussi à calculer les émissions polluantes selon leur durée de vie dans l’atmosphère. Par exemple, le CO2 perdure des centaines d’années, tandis que le méthane reste seulement 10 ans».

Lorsqu’on divise la contribution de chaque pays au réchauffement en fonction de sa population, le Canada fait piètre figure, déplore M. Matthews. Parmi les 20 plus grands émetteurs per capita, 7 pays développés occupent les premières places; le Canada arrive au troisième rang, derrière l’Angleterre et les États-Unis. «Ce chiffre témoigne que notre pays s’adonne depuis trop longtemps à des activités polluantes (comme la production et l’extraction liées aux hydrocarbures et à la déforestation) et que la population exerce un grand gaspillage énergétique», estime Alain Brunel, directeur du programme climat-énergie pour l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique.

[pullquote]

L’étude conclut aussi que de façon globale, le Canada contribue à environ 2% du réchauffement planétaire, se retrouvant en dixième position, presque ex-aequo avec la France, le Japon et l’Indonésie, qui ont des populations deux fois, sinon trois ou quatre fois plus grandes. Au top 3 de ce palmarès se retrouvent les États-Unis, la Chine et la Russie, qui contribuent ensemble à près de 40% du réchaffement.

«Avec une population de seulement 35 millions d’individus, on ne devrait pas occuper le dixième rang des pays responsables du réchauffement global», lance M. Brunel, ajoutant du même souffle que si l’exploitation d’hydrocarbures continue à ce rythme, le Canada montera rapidement de plusieurs rangs.

Pour y voir plus clair: classement issu de l’étude
Screen Shot 2014-01-16 at 2.17.19 PM

Sept grands coupables

Selon les calculs de l’équipe de Damon Matthews, 7 pays sont responsables de plus de 60% des émissions de gaz à effet de serre. Les États-Unis sont bons premiers, suivis de la Chine et la Russie, puis de l’Inde, le Brésil, l’Angleterre et l’Allemagne. Les chercheurs ont réalisé un graphique montrant ces émissions en fonction de la taille du pays. Sur la carte, plusieurs États sont gonflés au point d’être méconnaissables. «Vue sous cet angle, la contribution du Brésil et de la Chine au réchauffement semble raisonnable, puisqu’elle est proportionnelle à la taille de leur territoire», soulignent les chercheurs.

Étude changements climatiques Université Concordia
Graphique effectué par les chercheurs de l’Université Concordia.