National

Le gouvernement sommé d’agir contre la pauvreté

Le gouvernement sommé d’agir contre la pauvreté
Photo: Archives Métro

Le Collectif pour un Québec sans pauvreté demande au gouvernement libéral d’inclure des mesures pour lutter contre la pauvreté dans son premier budget, qui sera déposé la semaine prochaine.

«C’est un scandale qu’une personne sur 10 au Québec ne couvre pas ses besoins de base», a déclaré Serge Petitclerc, porte-parole du collectif, à quelques dizaines de personnes réunies pour cette cause, jeudi matin, devant la Place des Arts à Montréal.

Des rassemblements avaient lieu simultanément dans une douzaine de municipalités du Québec.

Le Collectif demande notamment que le salaire minimum soit augmenté pour permettre aux gens travaillant à temps plein de sortir de la pauvreté et que l’accès aux services publics soit amélioré.

M. Petitclerc s’est dit inquiet par la tendance vers l’austérité que semble vouloir prendre le gouvernement Couillard. Le collectif dénonce aussi de ne pas avoir pu rencontrer le ministre des Finances jusqu’à présent, malgré leurs demandes.

«Un changement de mentalité doit être effectué pour ne pas appliquer une logique de punition envers les personnes en situation de pauvreté, et reconnaître les multitudes de raisons qui peuvent mener à cette situation», a fait valoir Alexa Conradi, présidente de la Fédération des femmes du Québec.

Des représentants de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) et du Conseil régional FTQ Montréal métropolitain, qui sont membres du collectif, étaient présents pour dénoncer les conditions de vie de plusieurs personnes qu’ils représentent.

Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, n’était pas disponible pour répondre aux questions de Métro.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *