National
14:06 29 août 2014 | mise à jour le: 2 septembre 2014 à 20:21 temps de lecture: 3 minutes

À 8 ans, il écrit son premier livre et ira à l’université

À 8 ans, il écrit son premier livre et ira à l’université
Photo: Betty Archille/TC Média

Elliott Seah n’a que 8 ans. Passionné par la paléontologie, il lance son premier livre à la conférence annuelle de l’Association de paléontologie du Canada, vendredi, à l’Université McGill.

Son passe-temps favori, c’est d’en apprendre toujours plus sur les dinosaures. Il dit avoir hâte de pouvoir présenter son livre à d’autres experts qui pourront donner leur avis.

«Je m’intéresse aux dinosaures parce que je suis attiré par la biodiversité; les humains ne changent pas, ils sont presque toujours pareils tandis que les dinosaures sont différents d’une espèce à l’autre», a confié le petit garçon au journal Nouvelles Saint-Laurent.

Elliott fréquente l’école Marguerite-Bourgeoys, à Pointe-Claire. Il est en 4e année, avec possibilité de se faire transférer en 5e si son évaluation annuelle le recommande.

Du primaire à l’université
En plus d’écrire un livre sur la paléontologie, il entrera à l’Université McGill d’ici le mois d’octobre pour suivre un cours sur la biodiversité. Étant le plus jeune des étudiants, il devra être accompagné de son père.

«Je suis très excité à l’idée d’entrer à l’université. Je crois que je vais apprendre plein de choses intéressantes» -Elliott

«Ce n’est pas un garçon comme les autres, a commenté sa mère, Isabelle Champagne. Il a appris à lire dès l’âge de 3 ans, et a toujours été beaucoup plus avancé que les autres enfants de son âge. Il est très intelligent et s’intéresse à beaucoup de choses.»

Un petit génie!
Elliott a pu réaliser cet exploit dans le cadre du programme de politique pour élèves doués et talentueux, mis sur pied par la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys. Il a subi plusieurs évaluations qui ont permis de confirmer qu’il était bel et bien avancé pour son âge.

«On est souvent dépassé par les capacités de nos enfants en tant que parents d’enfants doués», a fait savoir Mme Champagne.

À part la paléontologie, le gamin s’intéresse à la musique. Il joue du violoncelle, comme son frère Benjamin. Il aime le soccer, a fait du plongeon et un peu de natation. Toutefois, il n’aime pas regarder la télévision, sauf des documentaires sur la paléontologie. Selon lui, il est facile de passer trois heures par jour à lire.

Avec un grand sourire, il a confié qu’il ne se considère pas comme un enfant normal. D’après lui, le secret de son intelligence, c’est qu’il n’aime pas les légumes. Il en mange très peu, mais il adore le poisson.

La personne qui a accompagné Elliott tout au long du projet, Christine Cade, s’est dite éblouie par la curiosité du garçon et ses réflexions. «Elliott est très curieux, il adore les dinosaures. J’étais très épatée par la qualité de ses questions», a-t-elle confié.

Elle croit que le livre écrit par Elliott est un bon résumé destinée à un public varié.

Articles similaires