National
18:49 17 juin 2015 | mise à jour le: 17 juin 2015 à 18:50 temps de lecture: 2 minutes

Appel pour un réinvestissement dans l’aide à l’emploi

Des sommes importantes devraient être investies dans les services d’aide à l’emploi, selon le Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CCLP), qui a rendu public mercredi un avis sur l’aide à l’emploi.

Ce comité a pour mandat de conseiller le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale sur ces sujets.

Emploi-Québec considère que les services d’aide à l’emploi ont permis d’éviter le versement de 127,6M$ en prestations durant l’année financière 2013-2014. «Une partie de ces sommes devraient à tout le moins être réinvesties dans ces services, a suggéré Richard Gravel, président du CCLP. Au contraire, les fonds n’augmentent pas, ce qui se traduit par une diminution de l’offre de services.» En parallèle, la situation des personnes assistées sociales se détériore, selon M. Gravel.

Le rapport recommande par ailleurs au ministre de hausser à 300$ par mois le revenu d’emploi permis sans qu’il soit retranché de l’aide sociale. Actuellement de 200$ par mois, ce qui équivaut à environ cinq heures de travail par semaine au salaire minimum, ce montant n’a pas été augmenté depuis 1999. Chaque dollar supplémentaire gagné par un individu est retiré de la prestation d’aide sociale.

«Ça n’encourage pas les personnes à réintégrer progressivement l’emploi. Il faudrait qu’ils puissent récupérer une partie de ce qu’ils gagnent», a estimé M. Gravel.

L’avis du CCLP souligne par ailleurs que près de la moitié des personnes prestataires ayant des revenus de travail «dépassent le montrant permis et voient donc leur prestation amputée d’autant». «Les gens veulent travailler», a assuré M. Gravel.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, n’a pas été en mesure de commenter l’avis mercredi. Son attaché de presse a toutefois mentionné que les recommandations de ce dernier seraient analysés par le ministre.