National
16:12 24 avril 2016 | mise à jour le: 25 avril 2016 à 09:24 Temps de lecture: 3 minutes

Les étudiants en santé demandent au ministre de consulter la population

Les étudiants en santé demandent au ministre de consulter la population
Photo: Mario Beauregard/Métro

Le Forum de la relève étudiante pour la santé au Québec (FRESQue), qui a regroupé ce week-end environ 150 étudiants représentant 27 associations universitaires dans le domaine de la santé, réclame que le ministre Gaétan Barrette consulte davantage les professionnels de la santé et les citoyens.

«Il y a eu beaucoup de changements et de réformes dans les deux dernières années, mais pas assez de consultations», a avancé Jessica Ruel-Laliberté, étudiante en médecine et co-fondatrice du FRESQue, dont le premier sommet a regroupé des futurs professionnels de divers domaines dont la médecine, les sciences infirmières, la pharmacie, l’ergothérapie et l’orthophonie.

Plusieurs recommandations pour améliorer l’efficacité et l’accessibilité du système de santé ont été formulées au cours de ce sommet, notamment le rétablissement de l’indépendance du poste de Commissaire à la Santé et au Bien-être, l’implantation rapide du dossier médical électronique et l’ouverture de plus de postes à temps plein pour les professionnels. Les étudiants ont également suggéré d’investir en santé publique et d’évaluer la faisabilité d’une couverture universelle élargie englobant les soins dentaires et optométriques.

«On est capable de se concerter, a fait valoir David Benrimoh, étudiant en médecine. Une telle assemblée au niveau professionnel, ce serait possible. On voudrait que le gouvernement prenne en charge l’organisation d’une telle collaboration.» Selon M. Benrimoh, c’est le manque d’écoute envers la population qui a entraîné de l’opposition envers les réformes et qui a poussé chaque acteur du réseau à faire avancer ses propres propositions.

Le ministre de la Santé, qui était présent dimanche après-midi pour répondre aux questions des étudiants, ne s’est pas engagé à mettre en place un tel processus de consultation récurrent et institutionnalisé, ce qui a déçu plusieurs étudiants. «J’espère vous avoir convaincu que les réformes qu’on fait, il n’y a pas d’improvisation là-dedans, que tout est pensé et planifié, pis que ça va être de même», a-t-il dit en conclusion de son discours.

«Ce que vous avez débattu est très bien, mais il manque la démonstration de la faisabilité budgétaire.» – le ministre de la Santé Gaétan Barrette, aux participants du premier sommet du FRESQue

M. Barrette a toutefois applaudi leur volonté de travailler en interdisciplinarité. «Les plus vieux, il faut les convaincre. C’est comme si une frontière était tombé», a-t-il commenté.

Articles similaires