Politique

Une application pour signaler les «quasi-accidents»?

Denis Coderre, candidat à la mairie de Montréal pour Ensemble Montréal Photo: Josie Desmarais/Métro

Denis Coderre a dévoilé ce matin son plan «Vision Zéro». Parmi les mesures proposées, Ensemble Montréal souhaite développer une application permettant aux citoyens de signaler les situations dangereuses et les «quasi-accidents».

Si on a des applications comme Infoneige on peut avoir des applications pour combler les nids de poule, c’est la même chose pour les endroits accidentogènes. Il faut juste s’assurer qu’il y a une plus grande relation de participation avec les citoyens.

Denis Coderre, candidat à la mairie de Montréal

Cet outil permettrait de «réaliser une cartographie des endroits accidentogènes» pour ensuite sécuriser et réaménager environ 100 intersections. Le parti entend inclure dans cette application les endroits qui ont vu des accidents fort médiatisés dans les dernières années, soit les viaducs passant sous les voies ferrées. Les données collectées par les citoyens s’ajouteraient à celles sur les accidents passés.

«Les outils de géolocalisation nous permettent d’être plus pertinents […] ce qu’on peut mesurer, on peut le contrôler», a ajouté M. Coderre.

Réduire les heures de livraison des camions

Comme il l’avait laissé entendre lors du débat économique l’opposant à Valérie Plante, Denis Coderre souhaite «orchestrer la livraison des camions» en lui réservant des heures précises. «Ça n’a pas de bon sens de voir passer des 18 roues à midi», a-t-il lancé lors du point de presse.

En ce sens, le parti propose la tenue d’un sommet sur le camionnage «dans les 100 jours», en collaboration avec les acteurs de l’industrie du camionnage et de la livraison, ainsi que des universitaires et des membres d’associations de cyclistes et de piétons, tels que Piétons Québec.

Je veux écouter les experts, mais moi ce que je veux, c’est qu’on restreigne la livraison. Quand on se donne des mesures claires, quand c’est clair, les gens savent à quoi s’attendre… et ça va avoir un impact même sur le désengorgement du trafic.

Denis Coderre

Le parti envisage d’obliger les transporteurs à doter leurs camions de caméras 360 et de barres latérales. La question des barres latérales revient périodiquement depuis le mandat de M. Coderre à la mairie, entre 2013 et 2017. Il avait promis de les imposer aux sous-traitants de la Ville en 2017, puis l’administration Plante est arrivée au pouvoir et a implanté la mesure.

La mise en place d’un centre de «transbordement logistique» vers de plus petits véhicules électriques serait également à l’étude. «Avoir des entrepôts et des camions plus petits, c’est la chose à faire», a ajouté le chef d’Ensemble Montréal lors du point de presse.

Interrogé sur la décision de la maire de Paris, Anne Hidalgo, de réduire la limite de vitesse à 30 km/h dans la capitale, Denis Coderre considère que c’est «une très bonne idée». Si les deux villes ont «des configurations différentes», l’apaisement «vient aussi avec des limites de vitesse».

Projet Montréal réagit

Pour Éric Alan Caldwell, candidat comme conseiller de Ville du district d’Hochelaga et responsable de la mobilité sous l’administration Plante, «la sécurité des piétons est une obsession» et «des enjeux de sécurité existent sur l’ensemble du réseau, pas seulement sur 100 intersections».

Le réseau a d’ailleurs été «planifié pour la fluidité automobile et pas pour la sécurité des piétons», indique M. Caldwell. Il ajoute que l’administration «reconnaît le problème et intervient sur tout le réseau pour corriger la situation».

Faire du cherry picking d’intersections, ce n’est pas agir sur l’ensemble du réseau.

Éric Alan Caldwell, candidat comme conseiller de Ville du district d’Hochelaga, Projet Montréal

Au sujet du camionnage, Projet Montréal a amorcé un processus de «classification des camions, avec le MTQ et les acteurs de l’industrie». L’objectif: répondre à certains besoins de livraison avec des camions plus petits pour réglementer la distribution sur les rues. Le parti se dit prêt à mettre en place des projets pilotes.

Enfin, M. Caldwell souligne la mise en place par l’administration avec ses partenaires du projet Colibri de livraison écologique sur les derniers kilomètres.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet