Politique

Valérie Plante veut «propulser» Montréal vers de nouveaux sommets

Valérie Plante lors de son premier discours officiel en tant que mairesse de Montréal. Photo: Josie Desmarais/Métro

L’assermentation des élus montréalais marque le début d’un nouveau mandat pour l’administration Plante. Cette 46e administration municipale sera menée par le duo formé de Valérie Plante et de Dominique Ollivier. L’administration aura comme priorités de «répondre aux besoins des Montréalais» tout en «relançant l’économie».

Durant son allocution, la mairesse de Montréal a souligné la «période unique» dans laquelle se retrouve la métropole. «Après avoir traversé une pandémie, elle se remet sur pied et envisage un avenir plus vert et inclusif.»

Mme Plante a également dévoilé quelques-unes de ses priorités: la sécurité, la transition écologique, l’habitation et le développement économique.

La mairesse entend ainsi «construire un Montréal vert et innovant, s’assurer que les familles trouvent des logements abordables, vivent dans des quartiers sécuritaires avec des moyens de transport diversifiés et donner une deuxième relance à l’est de Montréal».

Ne pas perdre de vue les priorités et les besoins des Montréalais, rester à l’écoute et connectés aux réalités du terrain. On va y arriver haut la main. […] Ensemble, nous ferons de grandes choses pour propulser la ville vers de nouveaux sommets.

Valérie Plante, mairesse de Montréal

Si elle affirme qu’il y a «beaucoup de travail à faire» à l’agenda, son administration a une vision «claire» et misera sur les forces qui font de «Montréal une ville unique». La mairesse a cité, entre autres éléments, un écosystème économique «fort et tissé serré», une qualité de vie «inégalée», un réseau universitaire «de renommée», des «élus engagés» et une «scène culturelle qui fait briller notre langue».

Montréal, c’est la locomotive économique du Québec. Nous allons travailler à la faire rayonner, nous tendons la main à tous nos partenaires […] et avec les citoyens sur des projets qui pourraient bousculer.

La mairesse Valérie Plante

C’est au Palais des congrès de Montréal qu’a eu lieu la cérémonie d’assermentation des 103 élus devant plusieurs centaines d’invités. Alors que des démarches de recomptage judiciaire sont en cours dans plusieurs arrondissements, l’avenir de certains élus est encore incertain. (lien article pascal).

Travail de collaboration

Dans un point de presse après l’évènement, la mairesse a indiqué que son administration travaillera «avec plaisir» avec l’opposition menée par le nouveau chef par intérim de l’opposition officielle, Aref Salem. Elle a notamment salué l’attitude respectueuse et les «commentaires constructifs» de M. Salem.

Si son administration n’a pas eu que «des pouces vers le haut de la part de l’opposition» durant le dernier mandat, Mme Plante espère de la collaboration de la part d‘Ensemble Montréal.

«La main sera tendue mais il y a des choses qui n’ont pas été faites. […] Quand on promet, il faut livrer, sinon on ne promet pas», a répondu Aref Salem en marge du point de presse après la cérémonie.

Le chef de l’opposition a fait valoir que son équipe et lui travailleraient fort pour s’assurer que les ressources promises aux groupes communautaires (en itinérance et dans la lutte contre violences armées) «soient là».

La première réunion du comité exécutif est prévue la semaine prochaine. La composition du comité devrait être annoncée d’ici là. La mairesse n’a cependant pas donné beaucoup de détails sur sa composition, notamment à savoir s’il inclurait des membres de l’opposition.

Les femmes seront majoritaires parmi les élus montréalais. Sur les 103 postes municipaux, 61 seront occupés par des femmes et 42 par des hommes. En 2017, elles étaient 53.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet