Politique

COVID-19: écoles, bars et cinémas fermés, délestage dans les hôpitaux

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. Photo: Josie Desmarais/Métro

Devant la flambée des cas de COVID-19, le gouvernement du Québec a décrété la fermeture des bars, des gyms, des spas, des cinémas et des écoles primaires et secondaires de la province. Les restaurants seront ouverts entre 5h et 22h et les prestations sportives seront autorisées à huis clos.

Il faut faire une cassure aujourd’hui. Il faut absolument que les gens comprennent qu’il faut baisser les contacts. Ce qu’on a vu dans les bars en ce moment, ce n’est pas acceptable, c’est même irresponsable. 

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

La situation épidémiologique est «critique» et la transmission communautaire «fulgurante», selon le ministre de la Santé Christian Dubé, qui tenait un point de presse lundi, en début d’après-midi. Les infections au Québec atteignent pour cette nouvelle journée le chiffre de 4571, soit 725 cas de plus que le chiffre de la veille, et 2943 cas de plus que la semaine dernière. Il s’agit du plus haut total depuis le début de la pandémie.

Les écoles de la province fermeront donc leurs portes dès lundi soir, et toutes les activités parascolaires seront annulées. Les services de vaccination et la distribution des tests rapides demeureront toutefois offerts dans les établissements scolaires, de même que les services de garde, notamment pour permettre aux travailleurs de la santé de continuer à se rendre au travail.

Les cégeps et les universités demeureront ouverts pour les examens et les stages. Les écoles qui prévoyaient rouvrir leurs portes avant le 10 janvier devront miser sur l’enseignement à distance.

Nouvelles mesures à prévoir?

Pour l’instant, il sera encore possible de se rassembler à 10 personnes pour Noël. Mais la situation pourrait rapidement évoluer. «On est huit millions au Québec. Et on est à la guerre. C’est la guerre en ce moment contre le virus», a déclaré Christian Dubé.

En fin de journée, l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) fournira des projections au gouvernement quant à la montée anticipée des cas et des hospitalisations. En fonction des chiffres obtenus, les mesures sanitaires pourraient être à nouveau resserrées. Ces prédictions «ne seront probablement pas encourageantes». Le délestage de chirurgies d’urgence est toutefois écarté.

«On prend ça une journée à la fois, modère M. Dubé. C’est tellement grave ce qui est en train d’arriver.» Le retour de l’imposition d’un couvre-feu n’a pas été écarté par le ministre de la Santé.

La semaine dernière, l’État est revenu en arrière, limitant les rassemblements à l’intérieur des maisons à 10 convives. Cette limite avait été instaurée à 20 précédemment, mais la montée des cas de même que l’arrivée du variant Omicron sont venues bouleverser les plans du gouvernement.

Miser sur les tests

Le Québec s’est tourné vers les tests rapides lundi. Les Montréalais se sont rués vers les pharmacies pour en obtenir. Il est toutefois impossible que tous les citoyens puissent recevoir une boîte de tests rapides aujourd’hui, rappelle l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP). Sur les 800 000 trousses de tests rapides prévues pour distribution avant le début de la période des Fêtes, 200 000 seront disponibles dès lundi. C’est l’équivalent d’un million de tests.

Il faut toutefois éviter de se rendre dans les centres de dépistage de manière préventive, a rappelé Christian Dubé. Ces centres sont réservés aux personnes ayant été en contact avec le virus ou qui présentent des symptômes. Par ailleurs, un guide pour le grand public indiquant les critères de dépistage sera dévoilé par Québec dès lundi.

Christian Dubé incite les citoyens québécois à obtenir une dose de vaccin supplémentaire afin de mieux se protéger contre le variant Omicron. Selon le ministre, trois doses de vaccin permettraient d’être protégé à 75%, alors qu’avec deux doses, on serait protégé à 30% seulement.

Respecter les priorités pour la vaccination

Les proches aidants dans les CHSLD, les ressources intermédiaires, les résidences pour aînés ainsi que les premiers répondants peuvent prendre leur rendez-vous immédiatement sur la plateforme Clic Santé pour recevoir leur dose de rappel. Les plages pour les 65 ans et plus pour la 3e dose sont disponibles aujourd’hui. Pour les 60 ans et plus, la prise de rendez-vous commencera la semaine prochaine.

Seulement ce lundi midi, plus de 188 000 personnes avaient déjà pris rendez-vous pour la 3e dose, dont 148 000 personnes de 65 ans ou plus. Le ministre de la Santé affirme que la vaccination pour les travailleurs de la santé et les personnes ayant des maladies chroniques se poursuit en parallèle.

Avec la collaboration de Fanny Forest et Yann Nopieyie

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet