Art de vivre
16:39 24 février 2021 | mise à jour le: 24 février 2021 à 17:41 temps de lecture: 3 minutes

Une nouvelle boutique érotique dans Hochelaga-Maisonneuve

Une nouvelle boutique érotique dans Hochelaga-Maisonneuve
Photo: Gracieuseté/Boutique EuphorieL’ouverture officielle de la Boutique Euphorie aura lieu le 27 février.

En affaires exclusivement sur le web depuis six ans, la boutique érotique Euphorie tentera de séduire un nouveau public en ouvrant une succursale dans Hochelaga-Maisonneuve.

Ouverte depuis le 21 février, la boutique sera officiellement inaugurée le 27 février.

«Avec la pandémie, on ne peut pas faire vraiment de gros regroupement, mais on va quand même donner une journée spéciale aux clients», explique le propriétaire, Mathieu Charland.

Il aurait aimé ouvrir son magasin six mois plus tôt, mais en raison des fermetures forcées des commerces, crise sanitaire oblige, le projet a été retardé. Le local a également été complètement rénové, nécessitant quatre mois de travaux.

«Avec la pandémie, je me suis dit que ça va sûrement fonctionner beaucoup. Et comme de fait, ça fonctionne bien. Il n’y en a pas de sexshop dans Hochelaga et tout le monde est content d’en avoir un.»

M. Charland affirme se démarquer des autres boutiques érotiques.

«Ce n’est pas une boutique érotique où vous allez rentrer et qu’il va avoir 100 000 items devant vous», explique le propriétaire.

Sur les rayons, les clients ne trouveront que les items les plus vendus. Toutefois, une tablette leur sera accessible, sur laquelle ils pourront regarder les autres produits tout en se faisant conseiller. Ils pourront ensuite laisser un dépôt et venir chercher leurs achats le lendemain ou l’après-midi même s’ils commandent avant 14h.

Contrairement à d’autres secteurs, la boutique Euphorie peut rester ouverte tard le soir, à l’instar de ses homologues du centre-ville. Le propriétaire souhaite même offrir des horaires de nuit, une fois que la pandémie sera terminée.

Portrait de l’industrie

La pandémie a été difficile pour la plupart des commerçants, mais il semble que ce ne soit pas trop le cas des boutiques érotiques, tout dépendant des quartiers.

«Il y a des secteurs qui sont en hausse, qui vont très bien, puis d’autres moins, comme le centre-ville de Montréal, explique la présidente de l’Association des Boutiques et Vidéos Érotiques du Québec (ABVEQ), Édith Arsenault. Le tourisme n’est pas présent et les tours de bureaux sont vides.»

L’absence d’étudiants dans les universités aurait également un impact sur leur chiffre d’affaires, selon elle.

N’empêche, le confinement aurait suscité un certain intérêt envers les produits érotiques, particulièrement la lingerie et les lotions.

«On a ouvert le lundi juste avant la Saint-Valentin, alors c’était vraiment bon pour toutes nos institutions.»

Elle observe aussi une augmentation des ventes pour les produits pour hommes seuls, particulièrement «les produits de masturbation, à tous les niveaux. Ce département a été très intéressant de notre côté.»

Au printemps 2020, l’ABVEQ a fait des représentations auprès de la Ville de Montréal afin d’avoir des heures d’ouverture plus flexibles, mais avec l’arrivée de la Covid-19, ce dossier n’a pas trop avancé depuis.

La boutique Euphorie est située au 3355 rue Sainte-Catherine Est, entre Darling et Davidson.

Articles similaires