Automobile
13:36 30 novembre 2014 | mise à jour le: 30 novembre 2014 à 15:26 temps de lecture: 2 minutes

L’homme de l’année en automobile: Elon Musk, PDG de Tesla

L’homme de l’année en automobile: Elon Musk, PDG de Tesla
Photo: Tesla Motors

Elon Musk, entrepreneur visionnaire et fondateur de Tesla, le célèbre fabricant de berlines 100% électrique, déchaine les passions. Après avoir fait fortune en revendant Paypal à eBay, il fonde en 2003 Tesla, un constructeur automobile entièrement dédié à l’électricité qui pèse aujourd’hui près de 30 milliards de dollars.

Chez Tesla, Elon Musk supervise le développement de tous les modèles, du tout premier Roadster, dévoilé en 2008, au dernier Model S. Pour rappel, il s’agit là de la berline 100% électrique la plus rapide du monde, un véhicule haut de gamme de référence. Avec son moteur pouvant atteindre 416ch, le Model S accélère de 0 à 100km/h en seulement 4,4s, le tout sans la moindre émission de CO2. La Model S est désormais également déclinée en versions 4×4 et bi-moteurs.

Malgré des voitures à la fois innovantes et performances, Tesla et son PDG doivent aussi faire face à du mauvais buzz, comme lorsqu’à l’automne 2013 des images circulant sur les réseaux sociaux montre l’une de leur voiture prendre feu. Pire encore, plusieurs États américains comme le New Jersey ou le Michigan interdisent en 2014 la commercialisation de leurs modèles en raison de leur système de vente directe, qui ne nécessite pas de passer par une concession traditionnelle.

Si Tesla ne vend que quelques dizaines de milliers de voitures par an pour le moment, le constructeur est néanmoins capitalisé à près de 30 milliards de dollars à Wall Street et est régulièrement sujet à des rumeurs de rachat par Apple.

A noter que les ambitions d’Elon Musk ne s’arrêtent pas à l’automobile puisqu’il est aussi à l’origine du projet Hyperloop, un mode de transport futuriste à très haute vitesse de capsules sous pression dans d’immense tubes surélevés, et de Space Exploration Technologies (SpaceX), qui construit notamment des lanceurs pour la NASA. Son prochain défi est d’ailleurs de mettre en orbite tout un tas de satellites qui permettraient de capter internet, sans fil et à moindre frais, dans le monde entier.