Carrières
08:54 15 avril 2020 | mise à jour le: 15 avril 2020 à 08:57

Comment le PACME peut-il m’aider?

Comment le PACME peut-il m’aider?
Photo: Métro

Le 6 avril dernier, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet, lançait le Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME). De quoi s’agit-il?

Créé en collaboration avec la Commission des partenaires du marché du travail, le PACME consiste à permettre aux entreprises de recevoir des subventions pour les aider à couvrir les coûts des activités de formation ainsi que pour l’organisation du travail.

Le fonctionnement du PACME

Le gouvernement remboursera aux entreprises 100 % des dépenses admissibles qu’elles engagent, par exemple pour les honoraires du formateur, l’achat de matériel et les activités de gestion des ressources humaines, et cela, jusqu’à concurrence de 100 000$.

Le gouvernement du Québec a attribué un budget de 100 millions de dollars aux entreprises pour les inciter à offrir de la formation à leurs employés au cours des prochains mois.

Le salaire des employés en formation sera remboursé jusqu’à un maximum de 25$ l’heure pour 25 à 100 % des heures totales rémunérées. Cela sera modulé avec la Subvention salariale d’urgence accordée par le gouvernement fédéral.

Pour qui?

Le PACME s’adresse aux entreprises qui connaissent une réduction de leurs activités, en raison des effets de la pandémie de la COVID-19. Cela inclut les travailleurs autonomes, les OSBL, les organismes communautaires, les regroupements d’employeurs et de travailleurs, les coopératives et les entreprises d’économie sociale.

Pourquoi?

L’objectif est de profiter de la situation actuelle pour aider les entreprises à être plus productives au sortir de la crise. Le PACME vise également à atténuer l’impact négatif du confinement, qui limite les activités des entreprises.


Les formations admissibles

Pour le volet entreprises et promoteurs collectifs

  • les formations de base des employés;
  • la francisation;
  • les formations sur les compétences numériques;
  • les formations continues liées aux activités de l’entreprise;
  • les formations préconisées par les ordres professionnels;
  • les formations rendues nécessaires en vue de la reprise des activités de l’entreprise;
  • les formations liées à une stratégie de mise à jour ou de modification des activités des entreprises dans le contexte d’incertitude économique liée à la COVID-19;
  • les formations permettant
  • la requalification des travailleurs.

Pour le volet activités de gestion des ressources humaines (GRH)

  • le diagnostic de la fonction ressources humaines;
  • les mandats de consultation en GRH;
  • le coaching et le développement des habiletés de gestion.

Articles similaires