Culture

Dimanche avec les compagnons

Espérons que ce chiffre ne lui porte pas malheur… L’événement d’arts visuels Nuit Blanche sur Tableau Noir vivra sa  13e édition cette fin de semaine. Beaucoup de choses à faire et à voir, de quoi passer un bon (et beau?) dimanche après-midi. 

En guise de promenade digestive, rendez-vous au parc des Compagnons-de-Saint-Laurent (sur l’avenue du Mont-Royal, coin Cartier) pour voir un duo de femmes aux univers singuliers : Naïla (chanteuse) et Geneviève Guénette (artiste visuelle).

Entre la coiffure, le maquillage et les vêtements, il faut une heure et demie à la Naïla anonyme pour devenir la Naïla qui monte sur scène. Pourtant, ces deux Naïla ne sont qu’une seule et unique personne.

«Il faut juste en mettre un peu plus quand on monte sur scène. On est là pour donner un show, pour en mettre plein la vue!» s’exclame la jeune femme épanouie, au début de la trentaine.

Un regard original sur le monde
À travers ses univers sonores rythmés où flotte l’extravagance de sa voix, elle jette un regard vraiment original sur le monde. Son album sorti en février, propose un tour d’horizon de ce qui lui importe.

Elle nourrit son inspiration grâce à son sens de l’observation très aiguisé. «J’écris à partir de ce qu’on me raconte, de ce que j’observe, de l’île d’Orléans aux relations amoureuses problématiques de mes amies», confie-t-elle. Tout à fait unique dans le paysage de la chanson québécoise, Naïla amène avec elle un vent de fraîcheur.
L’artiste visuelle Geneviève Guénette assurera simultanément le plaisir des yeux.

Naïla et Geneviève Guénette Dimanche, à 15 h, au parc des Compagnons-de-
Saint-Laurent (avenue du Mont-Royal, coin Cartier), gratuit, www.tableaunoir.com

Autres suggestions de sorties:

Dimanche

Documentaire dominical
Dimanche aura lieu la première mondiale du documentaire Mythes, rock et réalité underground. Ce film de Jules Laflamme et de Michel Couture prend sa source en 2002, au célèbre bed-in d’Alex Jones, dans la vitre du regretté disquaire Les Anges vagabonds. Le documentaire met en vedette plusieurs personnalités de la vie musicale montréalaise dans des moments exquis : Vincent Peake, Sébastien Croteau, Alex Jones (WD-40), Mononc’ Serge, Michèle Méthot (Les Anges vagabonds), Jean-Robert Bisaillon, Ériq Poissant et plusieurs autres.

À la brasserie Le Cheval blanc, 809, rue Ontario Est (coin Saint-Hubert), jeudi à 20 h, contribution volontaire.


Jeudi

Ménage à trois
Des centaines de shows pendant quatre jours : voilà ce que propose le festival Pop Montréal chaque automne. Pour vous mettre en appétit, POP OFF 1 propose trois artistes complètement différents à découvrir en une soirée : Slim Twig avec son psycho-billy puissant, le duo Elfin Saddle avec sa musique folk lyrique et la charmante Caroline Keating (photo) avec son piano pop poétique. Curiosité sera le mot d’ordre, en attendant la fin de semaine de folie de Pop Montréal. Pour ceux qui aiment être à l’avant-garde, rappelons qu’un certain groupe nommé Malajube est passé par là il y a quelques années…

Au Jupiter Room, 3874, boulevard Saint-Laurent, jeudi à 21 h, 8 $ à la porte.

Articles récents du même sujet