Culture

Pour l'amour de l'Afrique et de U2

Geneviève Vézina-Montplaisir, Métro

Les Nubians, ce sont deux sœurs, Hélène et Celia Faussart. Elles vivent maintenant en France, elles ont grandi à Bordeaux, mais c’est en tant que Camerounaises qu’elles ont pris part au disque In the Name of Love : Africa Celebrates U2, sur lequel les grands succès du groupe irlandais ont été repris par des artistes de 10 pays du continent africain.

Aux côtés des Nubians, on retrouve entre autres des artistes comme Angelique Kidjo, Sierra Leone’s Refugee All Stars et Vieux Farka Touré. Les profits générés par la vente du CD iront à l’organisme The Global Fund, qui lutte contre le sida, la tuberculose et la malaria, mais cet album se veut aussi un message d’espoir pour le continent africain.

«Ce projet va diffuser une vision différente de cette Afrique qu’on imagine très souvent en train de mourir de faim, ultratraditionnelle et ultrafolklorique, croit Hélène Faussart, jointe par téléphone à Paris. Grâce à la popularité de U2 et de Bono, qui s’est lui-même investi depuis des années dans la lutte contre la dette africaine, on espère une prise de conscience internationale par rapport à ce continent. Africa is the future!»

C’est donc avec bonheur que les sœurs Faussart ont pris part au projet. Celui-ci leur a été offert après qu’elles eurent participé au spectacle Red Hot + Riot : The Music and Spirit of Fela Kuti, à New York et à Londres.

Le titre With or Without You, de l’album The Joshua Tree, s’est imposé rapidement aux deux femmes, qui ont grandi en écoutant U2. «On a tout de suite su quoi reprendre, dit la chanteuse. With or Without You est une chanson qui a marqué ma jeunesse, mon adolescence. Cette pièce, je l’ai écoutée souvent dans mes moments de désarroi amoureux.»

Une fois le titre choisi, le duo, qui fait dans le R&B jazzy, a dû se l’approprier
et lui donner une couleur personnelle. «Ce n’était pas facile parce que la version originale est tellement magistrale! note la femme de 33 ans. Comment arrive-t-on à continuer à faire vivre la chanson tout en y posant son empreinte? Ça ne pouvait pas être qu’une empreinte vocale. Ça devait aussi passer par une empreinte musicale. Comme a longtemps chanté a cappella, on a commencé à chanter le rythme, et le morceau s’est construit assez rapidement.»

Après U2
Les Nubians n’ont jamais assisté à un concert de U2. Elles n’ont jamais rencontré Bono et elles ne savent pas si leur version de With or Without You lui a plu ou s’il l’a même entendue. Elles souhaitent cependant avoir la chance de chanter cette pièce live.

D’ici la possible tenue d’un spectacle qui rassemblerait tous les artistes ayant participé au disque, les deux chanteuses entreront en studio pour la création d’un nouvel album qu’elles viendront présenter à Montréal l’an prochain. En mai, elles recevront un disque d’or pour les ventes de leur tout premier album, Princesses nubiennes, qui s’est écoulé à plus de 500 000 exemplaires aux États-Unis.

Elles seront également de passage à Québec du 3 au 7 juin pour l’événement Les escales improbables, où elles présenteront une nouvelle création sur le thème des ports internationaux. «Le métissage a cela de génial, dit Hélène, qu’on peut à la fois représenter le Cameroun dans ce beau projet sur U2 et être bordelaises pour Les escales improbables!»

In the Name of Love : Africa Celebrates U2
En magasin dès mardi

Articles récents du même sujet