Culture

Martha Wainwright: son chemin à elle

Entre deux parents et un frère musiciens, Martha Wainwright doutait à un certain moment de trouver sa place dans l’univers musical. Mais avec I Know You’re Married But I’ve Got Feelings Too, son deuxième album, l’artiste de 32 ans affirme se sentir plus à l’aise que jamais dans le milieu.

«Tout le monde a sa propre façon de se rendre où il veut, dit-elle dans son français un peu cassé. Mon trajet est différent de celui de mon frère ou de mes parents, mais je comprends maintenant que, même si mon chemin n’est pas le même, il est viable. Je veux avancer d’une façon qui correspond à ma vérité et j’y arrive de plus en plus.»

Fille de Loudon Wain­wright III et de Kate Mc­Garrigle et sÅ“ur de Rufus Wainwright, l’artiste montréalaise arrive avec un deuxième album plus assuré, plus ouvert sur les autres et plus rock que le premier.

«L’idée avec un deuxième album, c’est d’aller artistiquement un peu plus loin. Je ressentais une certaine pression suite à la reconnaissance du premier album : je ne voulais pas seulement y être égale, je voulais le surpasser. Et je crois que j’ai réussi. Il y a clairement eu une évolution entre mes deux albums et c’est ce qui m’excite!» s’exclame-t-elle.

À la fois pareille et différente
Côté paroles, Martha Wain­wright signe des textes qu’elle dit moins concentrés sur son propre monde. «Vous savez, quand on entre dans la trentaine, on est capable de voir que notre réalité n’est finalement pas la plus mauvaise! Maintenant, il y a des choses en dehors de moi qui me frappent et qui me paraissent importantes à aborder…»

C’est ainsi que se retrouvent sur I Know You’re Married But I’ve Got Feelings Too des chansons qui parlent de guerres, de religions, du 11 septembre et de l’occupation de Sarajevo.

Toutefois, toujours fidèle à elle-même, l’artiste propose aussi sur son album des chansons très autobiographiques qui portent sur des amis disparus, des histoires d’amour, le suicide d’un ami et le cancer que sa mère a eu à affronter l’an dernier. «Pour ces chansons, ce sont vraiment mes émotions qui dirigent. L’amour, la peine, le fait de perdre des gens, la peur de la mort, ça a toujours été des sujets qui me touchent beaucoup et qui font partie de ma vie. Je crois que les deux disques que j’ai fait sont assez personnels et qu’ils sont vraiment de bonnes représentations de ce que ma vie était à ce moment-là», explique-t-elle.

Influences variées
Celle qui a déjà affirmé : «En ce qui a trait au travail avec des musiciens, je suis définitivement une « pute »», confirme encore aujourd’hui son besoin de varier ses influences musicales. «Moi, je ne suis pas une virtuose, alors j’aime m’inspirer de gens qui font les choses mieux que moi.»

Histoire de titre
Le titre assez révélateur du deuxième opus de Martha Wainwright en dit beaucoup sur ce qui allume la chanteuse. «Je voulais que le titre de l’album soit tiré de la première chanson. Au début, je voulais mettre le titre de la chanson : Bleeding All Over You, mais je trouvais que ça faisait un peu menstruel! Alors j’ai choisi la  phrase qui suivait, soit I know you’re married but I’ve got feelings too. J’aime cette phrase parce qu’elle peut avoir plusieurs sens et que j’adore quand ce n’est pas clair! Elle laisse voir aussi beaucoup de désespoir, mais en même temps un certain humour et c’est pour ça qu’elle reflète bien l’album en entier.»

Articles récents du même sujet