Culture

Critique de Sex and the City: plaisir retrouvé

Genevieve Vézina-Montplaisir, Métro

Depuis le temps qu’on l’attendait! Sex and the City, the Movie, est enfin arrivé sur nos écrans! Carrie, Samantha, Charlotte et Mi­ran­da sont de retour pour notre plus grand plaisir, quatre ans après nous avoir laissées. Soyez sans crainte, vraies fans de la série, vous ne serez pas déçues de l’adaptation cinématographique des aventures amoureuses de ces quatre new-yorkaises!

Si certains trouveront que le film réalisé et scénarisé par Michael P. King s’étire parfois en longueur (2 h 20), les admiratrices n’en seront que plus contentes et ne voudront pas que le rêve s’achève.

C’est que l’âme de la série se retrouve dans ce long-métrage. L’hu­mour et le sens de la répartie des quatre fil­les sont toujours au rendez-vous, ainsi que les grands moments d’émotions.

Toujours dans le coup
Sans dévoiler les surprises du film, on peut cependant dire que M. Big en fera voir de toutes les couleurs à Carrie – comme dans la série! -, que Samantha trouvera difficile de vivre maintenant à L.A., que Miranda devra apprendre à pardonner et que Charlotte aura une heureuse surprise.   

Et comme toujours, les quatre amies sont habillées comme des cartes de mode! On n’a d’ailleurs jamais compris comment Carrie faisait pour se payer tous ces vêtements, et Sex and the City, the Movie, ne donnera pas la réponse!

S’il fallait reprocher une chose à cette Å“uvre, ce serait peut-être le scénario parfois un peu à l’eau de rose. Cepen­dant, de nombreux clins d’Å“il à la série nous feront tout pardonner! À quand la suite?

Articles récents du même sujet