Soutenez

La fièvre Sex and the City s'empare des stars d'ici

Genevieve Vézina-Montplaisir, Métro

Elles s’appellent Bianca Gervais, Anne-Marie Withenshaw et Mahée Paie­ment, et elles sont toutes folles de la série Sex and the City. Métro les a donc interrogées sur leur série culte et sur leurs attentes relativement au film tant attendu. Entrevue pour fans seulement!

  • Bianca Gervais

À quel personnage t’associes-tu le plus?
Comme toutes les filles du monde, à Carrie Bradshaw!

Qu’est-ce qui t’a fait «accrocher» à la série?
Je trouve ça tellement hu­main! Combien de fois je me suis reconnue avec mes amies! J’ai retrouvé les conversations parfois salées que nous avons. La vie, c’est des hauts et des bas, des petits regrets, des grandes peines, des petites joies. La série, c’est tout ça aussi.

Ton épisode préféré?
Celui qui m’a fait le plus pleurer, c’est quand Samantha a le cancer et qu’elle se rase les cheveux. Son copain arrive, et elle lui dit : «Va-t’en.» Il répond : «Non, je veux être là pour toi.» Il prend alors le rasoir pour se raser aussi. Ah, que j’ai pleuré!

Est-ce que le côté fashion de la série t’a interpellée?
J’aimais le côté fashion, mais je n’ai jamais été le genre de personne à mettre énormément d’argent sur des vêtements. Il y a une petite robe Calvin Klein que Carrie porte quand elle s’en va à une de ses premières dates avec M. Big que j’ai cherchée dans tous les magasins et que je n’ai jamais trouvée.

Depuis que tu as écouté la série, est-ce que tu vois la ville de New York différemment?
J’ai fait le Sex and the City Tour! On a appris que Sarah Jessica Parker vivait dans l’appartement situé devant celui de Carrie. Quand elle allait tourner, elle n’avait qu’à traverser la rue! Je me suis aussi assisse dans les fameux escaliers. J’ai pris une photo et j’ai été émue!

Selon toi, pourquoi Sex and the City est-elle devenue une série culte?
Je pense que ç’a vraiment brisé les tabous. Je suis sûre que je ne suis pas la seule à dire ça, mais des filles qui parlent cru parfois, qui ont de vraies peines, une vraie amitié, qui vivent de vraies affaires, c’est tellement proche de notre réalité! Ça parle de sexe, mais sans être cliché. Ce sont les relations des années 2000.

Est-ce que tu as de la difficulté à voir les actrices dans d’autres films?
Oui! Je vois Sarah Jessica et je me dis : c’est Carrie Brad­shaw! Je dois t’avouer que j’ai été un peu déçue du sextape de Kristin Davis. Je trouvais qu’elle n’avait pas besoin de ça et qu’elle avait une belle image. Ça l’air que c’est tendance aux États-Unis…

  • Anne-Marie Withenshaw

À quel personnage t’associes-tu le plus?
Je dis toujours que je suis une Carrie ascendant Charlotte! J’ai le côté éternelle ado de Carrie, mais j’ai aussi le côté bonne fille et très optimiste de Charlotte.

Qu’est-ce qui t’a fait «accrocher» à la série?
Je crois que c’est le fait qu’elle a été scénarisée avec émotion et humour, et qu’elle reflète la vie de tous les jours. Il y a aussi la solidarité féminine qu’on y voit et le visuel très mode qui m’ont beaucoup plu.

Est-ce que le côté fashion de la série t’a interpellée?
Oui! Chaque scène est comme un tableau, les filles sont habillées de la tête aux pieds en vêtements de grands designers.

Quand tu vas à New York, vois-tu la ville différemment?
Oui, il y a plein d’endroits dans la ville où je me suis rendue parce que je savais que c’était dans la série, comme l’appartement de Carrie.

Selon toi, pourquoi Sex and the City est-elle devenue une série culte?
Je crois que c’est parce que les filles sont devenues des icônes, avec chacune
des caractéristiques très marquées.

  • Mahée Paiement

À quel personnage t’associes-tu le plus?
D’emblée, je dirais Carrie. Premièrement, je suis, tout comme elle, célibataire et j’adore les Cosmospolitan! Des fois, j’ai aussi un petit côté Charlotte : bonne fille, bien rangée.

Qu’est-ce qui t’a fait «accrocher» à la série?
C’est complètement génial comme série! Les textes sont brillants et originaux, et il y a un équilibre parfait entre le côté profond des relations humaines, de l’amour et de l’amitié et le côté plus léger de la mode et de New York. Tout ça fait qu’on peut très facilement se reconnaître et s’identifier à la série.

Est-ce que le côté fashion de la série t’a interpellée?
Oui! Mais c’est sûr que c’est poussé à l’extrême : les filles sont toutes habillées en designer de la tête aux pieds! Ce n’est pas la vraie vie, mais ça fait rêver et c’est très inspirant! C’est comme  un défilé de mode!

Depuis que tu as écouté la série, est-ce que tu vois la ville de New York différemment?
Oui, c’est certain! Quand je vais là-bas, je ne peux pas m’empêcher de manger des cup cakes et de boire des Cosmo, comme les filles de la série le faisaient! Maintenant, c’est simple, quand je vais à New York, toute l’ambiance de la ville me rappelle la série!

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.