Culture

Slava, le clown philosophe

Geneviève Vézina-Montplaisir, Métro

Depuis 1993, le clown d’origine russe Slava fait rêver les gens de partout sur la planète avec son spectacle Slava’s Snowshow. Après avoir fait déferler sa tempête de neige féerique à Montréal en 1999 et en 2001, le saltimbanque est de retour pour présenter son spectacle. Rencontre avec un clown philosophe.

Après 15 ans à faire le tour du monde, est-ce que votre spectacle est toujours le même?
Non, le spectacle change toujours. Comme un être humain, il est en constante évolution. C’est toujours quelque chose de nouveau, mais ce n’est pas ça qui est le plus important. Ce qui compte, ce n’est pas le sujet ni l’histoire, c’est
l’atmosphère dans laquelle le public va entrer. C’est pourquoi les gens vont voir ce spectacle. Il y a des gens qui l’ont vu 10 fois! À Moscou, ça fait 10 ans que je joue et c’est toujours le même public qui vient me voir.

Avez-vous toujours le même plaisir à jouer?
J’ai de plus en plus de plaisir. Je vais faire ce spectacle jusqu’à ce que je n’aie plus de plaisir.

Qu’est-ce qui fait que votre spectacle est si unique et si indescriptible?
Il transmet quelque chose d’important aux gens. Il y a beaucoup de thèmes dans le spectacle;  l’un d’entre eux est qu’il faut rester un enfant toute sa vie. C’est un des secrets que je dévoile.

Qu’est-ce qu’un bon clown?
C’est quelqu’un dont le cÅ“ur chante jour et nuit parce qu’il aime la vie. Les bons clowns sont heureux, alors ils apprennent aux autres à l’être eux aussi.

Slava’s Showshow
Au Théâtre Maisonneuve
Jusqu’au 20 juillet

Articles récents du même sujet