Soutenez

André Ménard: L'homme derrière l'événement

Gabriela Gutiérrez, Métro

Montréal n’a qu’à bien se tenir! Pendant les 11 prochains jours, plus de 600 concerts – la plupart gratuits et en plein air -, mettant en vedette des musiciens en provenance d’une quarantaine de pays, déferleront sur la ville. Tout ça, gracieuseté du Festival international de Jazz.

Nous avons discuté avec André Ménard, directeur artistique et cofondateur de l’événement.

Lorsque vous avez créé le Festival, pouviez-vous imaginer que, près de 30 ans plus tard, vous réussiriez à réunir deux millions de personnes et autant de musiciens de renom?
On était très ambitieux. On savait que c’était pour grossir, mais on ne savait pas qu’on changerait le visage de Montréal. Aujourd’hui, on construit de gratte-ciel et des centres commerciaux autour des salles de spectacles.

Vous croyez vraiment avoir changé le visage de la ville?
Avant, Montréal était un endroit plutôt calme pendant l’été. La plupart des gens prenaient leurs vacances à la campagne ou aux États-Unis. On voulait inverser cette tendance et convaincre les gens de rester en ville, en plus d’attirer des touristes… On était très naïfs, mais on a réussi à le faire et on en est très fiers. Personne ne croyait que c’était possible.

L’impact du Festival se fait-il aussi ressentir sur le plan économique?
Certainement. Le Festival engendre des retombées de plus de 100 M$ chaque année. Au cours des deux dernières décennies, c’est plus d’un milliard de dollars…

Avec tous ces artistes, dont la plupart offrent des spectacles gratuits, comment couvrez-vous toutes les dépenses?
Les commanditaires en couvrent la moitié. Le gouvernement en couvre 15 % et 30 % proviennent de la vente de billets et d’articles promotionnels. Le reste est assuré par les droits de radio et de télédiffusion.

Quant aux foules, est-ce difficile de contrôler tous ces gens?
La sécurité est l’un des éléments qui nous tiennent le plus à cÅ“ur. On n’a jamais eu d’incidents majeurs et ce n’est pas un hasard.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.