Culture

La Fondation Simple Plan: Un premier don

geneviève vézina-montplaisir, métro

La Fondation Sim­ple Plan a annoncé hier qu’elle avait remis 100 000 $ à différents organismes. War Child Canada, Jeunes­se, J’écoute, Fonda­tion Rêves d’Enfants, Leu­can et Jeunes au travail sont quelques-uns des 17 organismes que le groupe montréalais a aidés. C’était la première fois que la Fondation donnait de l’argent depuis sa naissance en décembre 2005.

David, Sébastien, Pierre, Chuk et Jeff ont aussi profité de l’occasion pour lancer leur nouvelle campagne de financement, qui se fera sous la présidence de Jacques Ménard, président de la Banque de Montréal.

«Notre but est d’aider les jeunes malades ou en difficulté et de faire la promotion de la musique», explique Chuck Comeau, le batteur du groupe.

«Nous avons eu beaucoup de demandes, alors nous avons décidé de suivre notre cÅ“ur», confie Pierre Bouvier, le chanteur, qui a eu à vivre avec le cancer d’un proche.

Des organismes comme Les Grands Amis de la région de Matane et La Maison des jeunes de Rimouski ont quant à eux été choisis par le bassiste David Desrosiers, originaire de Matane.

«Dans les régions plus éloignées, les jeunes passent beaucoup de temps à ne rien faire. Ces organismes aident à briser l’isolement», affirme-t-il.

En tournée tout l’été  

Outre leurs bonnes Å“uvres et le temps qu’ils prendront pour aller visiter les jeunes dans le besoin, les gars de Simple Plan ne chômeront pas cet été.

«On va aller jouer aux États-Unis, puis revenir à Québec pour ce qui va sûrement être le plus gros show de notre carrière, sur les Plaines, le 1er juillet, énumère David Des­rosiers.  On va ensuite  se rendre en Asie avant de commencer notre tournée canadienne au mois d’août.»

Le quintette sera de passage à Montréal le 26 août et, à la demande générale, le 13 septembre au Centre Bell, pour présenter un tout nouveau spectacle adapté à ses fans de la première heure, mettant en vedette les titres de son album éponyme paru en février.

«On va essayer de présenter deux concerts différents évidemment, mais comme pour le reste de la tournée, on va jouer pour avoir du plaisir avec les gens, dit David. Je pense qu’il y a toujours quelque chose de spécial qui se passe en show ici. C’est sûr que Montréal est notre plus grosse date de la tournée canadienne parce que c’est la seule place où on joue deux fois. On avait aussi un invité spécial pour la première partie, All American Rejects, mais le groupe doit retourner en studio.»

Est-ce que leur nouveau choix d’artiste est arrêté?

«Moi, j’aimerais avoir Paramore, espère le bassiste. C’est un groupe qu’on avait amené en tournée aux États-Unis il y a trois ans. Maintenant, il est devenu un des plus gros groupes là-bas. On verra…»

Un premier événement-bénéfice de la Fondation Simple Plan se tiendra dans la métropole le 17 août, à 11 h, aux studios Mel’s de la Cité du cinéma. Un brunch, un encan et un concert acoustique de la formation sont prévus.

Articles récents du même sujet