Culture

Simple Plan au Centre Bell : Une formule éprouvée

marc-andré lemieux, métro

Une chose est sûre : Simple Plan sait comment s’y prendre pour composer des mélodies accrocheuses, des chansons qui donnent envie de lever les bras dans les airs et de hocher joyeusement la tête.

La formation québécoise en a fait la démonstration devant 11 354 spectateurs hier soir, au Centre Bell.

C’est avec Generation, une pièce de son plus récent CD, que le groupe a ouvert le concert. Si les éclairages mobiles avaient de quoi impressionner, tel n’était pas le cas de la scène, plutôt dépouillée, coiffée d’une gigantesque affiche du groupe.

Le quintette n’a pas ménagé ses efforts pour nous faire oublier ce détail.

À l’exception de «Chuck» Comeau, obligatoirement confiné à sa batterie, tous les membres du groupe ont multiplié les déplacements énergiques sur les planches de l’amphithéâtre.

Sébastien Lefebvre (guitare), «Jeff» Stinco (guitare), David Desrosiers (basse) et Pierre Bouvier (voix) se sont donnés corps et âme pendant plus de 90 minutes.

C’est d’ailleurs ce qu’on aime le plus de Simple Plan. Non seulement les gars sont sympathiques dans la vie, mais ils le sont encore plus sur scène. Ils ont même improvisé une chanson en français, pour le plus grand plaisir de leurs admirateurs. À mi-chemin entre Les Trois Accords et les Cowboys fringants, le titre témoignait de l’amour du groupe pour la métropole québécoise.

Pas de la grande poésie, vous en conviendrez, mais c’est le geste qui comptait. Une touche d’humour qui a parlé à plusieurs des jeunes spectateurs.

Le groupe s’est même amusé avec la foule en jouant un medley de quelques hits du moment, comme I Kissed a Girl (Katy Perry) et Low (Flo Rida).

La formation compte sur une légion de fans plutôt dévoués. C’était assez impressionnant de les voir se faire aller les bras de gauche à droite à l’unisson ou sauter en cÅ“ur sur – vous l’aurez deviné – un morceau intitulé Jump.

Si la voix de Pierre Bouvier agace légèrement sur disque, il en est tout autrement en spectacle. Le chanteur pousse la note avec assurance et ne tombe jamais dans le nasillard.

Parmi les autres succès entendus au cours du spectacle, on note When I’m Gone, Your Love Is a Lie, Crazy et I’m Just a Kid.

Avis aux fans qui n’ont pu assister au spectacle d’hier soir : le groupe donnera
une représentation supplé­mentaire le 13 septembre. Quelques bons billets sont encore disponibles.

Articles récents du même sujet