Culture

Nicola Ciccone : Des stories à raconter

Nicola Ciccone lancera ce soir son tout premier album en anglais, Storyteller. Photo:

C’est un retour dans le passé pour Nicola Ciccone.

Pour la première fois sur CD, l’auteur-compositeur-interprète, qui s’est fait connaître dans la chanson francophone, emprunte la langue de Shakespeare, celle de ses premiers écrits.

«J’ai écrit mes premières chansons en anglais à 12 ans, car c’est une langue que je maîtrisais mieux, raconte l’artiste québécois d’origine italienne. Mes cahiers sont remplis de chansons anglaises. J’avais envie de les faire exister sur disque.»

C’est donc une première en anglais qui n’en est pas réellement une pour Nicola Ciccone.

Plusieurs ont même déjà pu entendre en spectacle quelques-uns des titres de son nouveau disque, Storyteller, comme Little Girl et James Melody.

«Le public réagissait très fort chaque fois que je chantais en anglais dans un show, et mes fans me demandaient quand sortirait mon premier album en anglais, se souvient le chanteur. Ça m’a tellement encouragé que je l’ai fait.»

Le raconteur toujours au rendez-vous

Malgré la langue qui diffère, Nicola Ciccone est fidèle à son habitude et continue de nous raconter des histoires, les siennes et celles de tout le monde, à travers les chansons d’un cinquième album bien à son image.

«Je suis un raconteur d’histoires depuis le début de ma carrière, affirme Nicola Ciccone.  Et je le suis encore plus dans Story­teller. Chaque chanson est vraiment une petite histoire, avec des personnages et un dénouement.»

Pour cet album comme pour les autres, Nicola Ciccone s’est inspiré des gens qui l’entourent et de ses propres aventures. Mais la chanson phare de son album, note-t-il, est Ordi­nary Man. Elle renvoie à ceux qui ont beaucoup guidé ses écrits.

«Ordinary Man, c’est la quête de tous ceux qui partent d’un point A pour aller vers un point B en espérant s’améliorer en chemin. C’est l’histoire de ceux qui essaient d’avancer dans la vie, qui poursuivent un rêve. Ce sont ces gens qui m’ont le plus inspiré pour Storyteller.»

Par ces textes qu’il veut simples et d’une poésie réaliste, le chanteur parle donc de lui et de tout le monde, touchant à des sujets universels dans lesquels tous peuvent se retrouver.

«Qui n’a jamais été un homme ou une femme ordinaire, avec des rêves, qui essaie de devenir quelque chose de plus?» interroge celui qui a grandi dans un des quartiers les plus pauvres de Montréal.

Ses nouvelles chansons pourront être entendues très bientôt en spectacle au Casino de Montréal. Une tournée dans tout le Québec, et peut-être même au Canada anglais, est prévue. Son spectacle sera trilin­gue, composé des chansons de ses cinq albums. Reste à savoir dans quelle langue sera enregistré son prochain disque.

«Qui sait!» s’exclame le chanteur, prévoyant en faire encore plusieurs, peu importe leur langue.

Storyteller
En magasin dès demain

Articles récents du même sujet