Culture

Plain White T's : Delilah et toutes les autres

Quand vient le temps de décrire son vieil ami et collègue du groupe Plain White T’s, Tom Higgenson, Dave Tirio n’a pas à penser bien longtemps : «Tom a bien du mal à oublier les femmes.»

Romantique lui aussi, Dave n’y voit pas d’objection. Et aucun des membres du groupe punk-pop ne juge pas cette tendance comme étant un problème.

«Tom a mis beaucoup de temps à passer par-dessus sa première relation et il a écrit tout un album là-dessus. Et c’était un foutu bon album», lance Dave, avant que Tom ne ressente le besoin de se défendre.

«Oui, mais pense à toutes les filles suivantes a qui je n’ai porté aucune attention»,
ironise Tom Higgenson, qui écrit les succès du groupe de Chicago.

La vraie Delilah
Le tube Hey There Delilah parle toutefois d’une fille à laquelle il accordait beaucoup d’attention. Et à qui il en accorde toujours.

«Delilah existe vraiment, mais ce n’est pas mon ex… malheureusement, raconte Tom. Elle était belle et merveilleuse, mais il ne s’est jamais rien passé entre nous deux. La chanson raconte ce que je lui aurais dit si elle avait été mienne. Elle connaît la chanson, on garde contact, mais elle a toujours le même copain qu’à l’époque», explique le chanteur à propos de sa femme idéale qui reconnaît que sa vision de l’amour peut être difficile à vivre pour ses compagnes.

«Tu as cette vision romantique parce que tu aimes les vieux films», lance Dave.
Et Tom est d’accord… en partie. «Oui, si ce n’est pas à mon goût, je deviens très contrarié. Quand je marche avec une fille, je lui dis quoi faire et quoi dire… Mais non! C’est une blague», assure-t-il.

Difficile vie amoureuse
Seul Dave a une petite amie. Et il trouve plutôt difficile d’entretenir cette relation puisque le groupe est souvent sur la route.

«Tu dois avoir une copine qui est très compréhensible. J’ai eu des blondes qui ne l’étaient pas et c’était l’enfer. Ma copine est merveilleuse. Elle ne fait pas de crise quand les plans changent – et ça arrive souvent. Tu dois avoir quelqu’un qui ne fait pas qu’argumenter, mais qui discute, tout simplement», ajoute Dave.

«Elle lui ferme la trappe», blague Tom. «Non, au contraire. Elle
est très mature. C’est moi l’enfant!» conclut Dave sur sa petite amie, qui n’est pas du  milieu de la musique.

Tous les membres du groupe croient d’ailleurs que c’est important d’avoir
une copine qui a sa propre carrière. «J’aime les filles passionnées. Celles qui ont une carrière et qui aiment leur travail», avance le batteur De’Mar Hamilton.
Et tous les membres de la formation se voient avoir une petite famille, même si cela signifie mettre la carrière musicale sur la glace.

«Si tu as une femme et une famille, tu ne peux pas être égoïste. Tu dois être présent, explique Dave. Mon père a voyagé beaucoup pendant mon enfance, mais il a changé de travail pendant mon adolescence et il était présent. C’est super.»

De son côté, Tom se demande pourquoi on ne peut pas avoir la famille et la carrière. «Nous pourrions amener nos familles avec nous en tournée, comme Green Day», dit-il.

Mais pour l’instant, pas de famille en vue. Ce sont cinq membres et leur musique. Et un cinquième album. Même si la chanson Hey There Delilah n’a pas fait chavirer le cÅ“ur de la vraie Delilah, Tom ne perd pas son sens de l’humour. «Il y a des noms de fille dans toutes les pièces du nouvel album. Ça va peut-être fonctionner cette fois!»

Big Bad World
En vente dès mardi

Articles récents du même sujet